bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
actualités

actualités

en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales

02 octobre 2020
Plateforme
Le colloque annuel d'Humanistica, l'association francophone des humanités numériques, se tiendra du 10 au 12 mai 2021 à Rennes. L'appel à communications est ouvert jusqu'au 15 décembre 2020.
Humanistica

 

Argumentaire général

Humanistica, l’association francophone des humanités numériques créée en 2014, a organisé en 2020 son premier colloque, dont on peut consulter en ligne les archives. Pour la seconde édition de cette manifestation, qui se déroulera à Rennes du 10 au 12 mai prochain, Humanistica renouvelle son appel à la communauté des humanités numériques et vous invite à présenter vos résultats, vos méthodes de recherche et vos usages de l’informatique en sciences humaines et sociales.

Toute proposition concernant les usages des technologies numériques en sciences humaines et sociales est la bienvenue dans le cadre de cet appel. Cette année, nous suggérons cependant de porter une attention plus particulière à trois grands thèmes importants pour les humanités numériques en raison de leurs implications sociales et de leur actualité :

  • les pratiques d’enseignement à l’ère du numérique

Que changent les moyens numériques aux formations, et que change l’existence de formations au numérique ou en humanités numériques dans l’enseignement secondaire et supérieur ? Quelle est leur influence sur les pratiques pédagogiques, la transformation matérielle des supports et des ressources, les compétences acquises par les élèves, leurs choix d’orientation ? Qu’en est-il du côté des formations universitaires qui initient les étudiants à des techniques d’étude de corpus et leur offrent de nouvelles perspectives professionnelles ?

  • l’effet des méthodes computationnelles sur la recherche en SHS

Quel est le niveau de complexité et quels sont les résultats des méthodes computationnelles mises en œuvre dans les projets d’humanités numériques ? Assiste-t-on à une poussée des expérimentations impliquant l’apprentissage automatique, l’intelligence artificielle et les approches data driven dans le domaine des sciences humaines et sociales ? Quelles en sont les effets épistémologiques dans la production et la diffusion des savoirs ?

  • la conservation et la transmission des patrimoines culturels, artistiques et scientifiques

Quelles sont les stratégies de conservation dans les domaines culturels et artistiques (danse, théâtre, musique, cinéma, arts plastiques, littérature) ou scientifiques (collections d’instruments, anciens et contemporains, archives de chercheurs) ? Comment les principes d’ouverture des données patrimoniales et des collections (par exemple selon les principes des données FAIR) sont-ils appliqués ? Quels nouveaux usages de recherche ou de médiation cette ouverture fait-elle apparaître ?

 

Types de communications

Seront acceptées des communications sur des travaux achevés ou en cours, des présentations d’outils ou de prototypes et des réflexions sur les sources utilisées dans un cadre académique ou pédagogique (archives, corpus, enquêtes, données), qu’il s’agisse de rendre opérationnelles ou de redéfinir nos catégories d’analyse. À moins qu’elles ne comportent explicitement une dimension réflexive ou méthodologique, les présentations de projets, infrastructures ou institutions privilégieront le format « poster ».

Les contributions prendront les formes suivantes :

  • Communications orales de 20 minutes, qui seront organisées en sessions thématiques. Les propositions de communications se présenteront sous la forme de textes de 500 à 1000 mots, références bibliographiques non comprises.
  • Posters, qui seront présentés en 2 minutes durant une session d’interventions éclair (poster slam) et affichés pendant toute la durée du colloque. Les propositions de posters se présenteront sous la forme de textes de 250 à 500 mots, références bibliographiques non comprises.
  • Séances de groupes de travail, qui prendront place le jour qui précède le colloque, c’est-à-dire le 10 mai 2020. Il peut s’agir de la réunion d’un groupe déjà constitué autour d’un noyau de personnes et destiné à accueillir d’autres participant-e-s ou d’une réunion visant à rassembler des personnes intéressées par une thématique, un futur projet, une méthodologie, etc. Les propositions de séances de groupes de travail se présenteront sous la forme de textes de 250 à 500 mots précisant la description des buts de la séance, la durée souhaitée (2h ou 4h), les noms des différentes personnes en charge de l’organisation et un bref descriptif du public visé.
  • Ateliers de formation, qui prendront place le jour qui précède le colloque, c’est-à-dire le 10 mai 2020. Les propositions d’ateliers de formation se présenteront sous la forme de textes de 250 à 500 mots contenant une description de l’atelier prévu et précisant la durée souhaitée (2h ou 4h) et les noms des différentes personnes chargées de l’animation.

Sur la base des évaluations ou pour des raisons pratiques, le comité scientifique du colloque se réserve la possibilité de proposer la requalification d’une communication orale en poster. Le programme sera ensuite organisé en sessions thématiques regroupant plusieurs communications. À celles-ci s’ajouteront des conférences plénières ainsi que des tables-rondes.


Des articles découlant des communications pourront librement être soumis à la revue Humanités numériques.

 

Calendrier

  • 1er octobre 2020 : Ouverture de l’appel à communications
  • 15 décembre 2020 : Délai de réponse
  • 1er février 2021 : Résultats de l’évaluation
  • Début mars 2021 : Délai de soumission des résumés modifiés. Les résumés acceptés seront ensuite rendus publics et consultables sur la plateforme Sciencesconf du colloque et sur le site d’Humanistica.

 

Informations pratiques

Le colloque se déroulera du 10 au 12 mai 2021 à Rennes, à la Maison des sciences de l’homme en Bretagne (2 avenue Gaston Berger, 35000 Rennes).

Le programme est le suivant :

  • 10 mai : datasprint, ateliers de groupes de travail et de formation
  • 11 mai : conférence d’ouverture, communications orales et posters
  • 12 mai : communications orales et posters, conférence de clôture

Les organisateurs tiendront compte de l’évolution de la situation sanitaire en France et à l’étranger. Des solutions hybrides seront envisagées si cela se révèle nécessaire.

 

Hôtes et partenaires locaux

Le colloque est porté par la Maison des sciences de l’homme en Bretagne, l'université Rennes 2, le SCD Rennes 2, l'URFIST Bretagne Pays de la Loire, les Champs libres, le Musée de Bretagne et l'INRIA. Il bénéficie du soutien de la TGIR Huma-Num et du RnMSH.

 

Comité scientifique et d'organisation

  • Aurélien Berra, Université Paris-Nanterre
  • Emmanuel Château-Dutier, Université de Montréal
  • Martin Grandjean, Université de Lausanne, co-président du comité
  • Aurélie Hess, CNRS
  • Fatiha Idmhand, Université de Poitiers
  • Morgane Mignon, Maison des sciences de l'homme en Bretagne
  • Nicolas Thély, Université Rennes 2, co-président du comité
  • Florence Thiault, Université Rennes 2