bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
actualités

actualités

en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales

21 septembre 2019
Plateforme
Cette journée d'étude se tiendra le 31 janvier 2020 à la Maison de la recherche de l'Université Sorbonne-Nouvelle. Date limite de réception des propositions : 30 novembre 2019

 

Le but de cet appel est de réunir des chercheurs s’intéressant aux réseaux des lexicographes au XVIIe et XVIIIe siècle, et principalement les chercheurs préparant ou exploitant des éditions numériques des dictionnaires de cette période. En effet, tout travail sur ces ressources patrimoniales fait ressortir le complexe écheveau de renvois, échos, allusions aux travaux similaires entrepris par les devanciers, ou dans d’autres pays, et pose de multiples questions pratiques quant à l’identification et la documentation de ces liens intertextuels. L’objectif est d’évoquer les réseaux de correspondances que les lexicographes des siècles classiques entretenaient, entre eux et avec d’autres scientifiques de leur temps, de confronter les pratiques en matière d’annotation des citations, reprises et renvois dans les éditions numériques, et d’envisager une éventuelle mise en commun des bases de connaissances construites dans le cadre des différents projets.

Le contexte de cet appel est le projet ANR BASNUM, qui édite en XML-TEI le Dictionnaire Universel d’Antoine Furetière, dans la version lourdement revue et fortement augmentée de Basnage de Beauval (1701). Basnage exploite toute une série de sources, littéraires et scientifiques, dont la liste est loin d’avoir été reconstituée intégralement à cette date. Ce que l’on peut d’ores et déjà observer, c’est que Basnage a utilisé des connaissances scientifiques des plus modernes, dont il a eu connaissance soit à travers son réseau de correspondants, soit grâce aux comptes rendus pour l’Histoire des ouvrages des savants, dont il assure la direction à la suite de Pierre Bayle.

Une question soulevée par ce travail sur les sources et les réseaux est celle du plagiat. Furetière et Basnage signalent les dictionnaires dont ils se sont inspirés ; c’est également le cas de Raphael Bluteau au Portugal, qui reconnaît la dette de son Vocabulario envers les dictionnaires français. D’autres en revanche, comme les Jésuites de Trévoux, reprennent le travail de Basnage sans le signaler. Compte tenu du succès ultérieur du Trévoux, ceci signifie en fait que tout lexicographe qui s’en inspire reconnaît implicitement une dette envers Furetière et Basnage. C’est cette circulation des entrées et des idées que la journée d’études cherche également à explorer, afin de rendre visible et de mieux comprendre le dynamisme de la lexicographie dans cette période de grands changements dans le monde de la science.

La journée d’études réunira une douzaine de communicants maximum, et vise à créer un réseau de lexicographes et de spécialistes des humanités numériques que cette période et ce domaine intéressent. Les communications seront volontairement courtes, afin de ménager de larges plages de discussion. Il s’agit, par ailleurs, d’un événement préparatoire de la conférence sur les dictionnaires des siècles classiques, qui aura lieu à Grenoble en septembre 2021.

Les propositions de 300 mots environ (word, odt ou pdf), précisant le ou les dictionnaires étudiés, sont à envoyer à Pr. Geoffrey Williams, williams@licorn-research.fr et à Pr. Ioana Galleron, ioana.galleron@sorbonne-nouvelle.fr.

 

Comité d’organisation

  • Prof. Geoffrey Williams, U. Grenoble-Alpes, Litt&Arts, UMR 5316
  • Prof. Ioana Galleron, Sorbonne-Nouvelle, LATTICE, UMR 8094
  • Laurent Romary, Senior Researcher, INRIA, équipe ALMANACH
  • Benoît Sagot, Senior Researcher, INRIA, équipe ALMANACH
  • Mohamed Khemakhem, post-doctorant, U. Grenoble-Alpes
  • Pedro Ortiz, doctorant, INRIA
  • Clarissa Stincone, doctorante, U. Sorbonne-Nouvelle

 

Lieu

Maison de la recherche de l’Université Sorbonne-Nouvelle

Salle du Conseil

4, rue des Irlandais, 75005 Paris

 

Calendrier

Appel à communications : 15 septembre 2019

Date limite de réception des propositions : 30 novembre 2019

Notification d’acceptation : 15 décembre 2019

Journée d’études : le 31 janvier 2020