bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
actualités

actualités

en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales

26 juin 2020
Recherche
Ce numéro de la revue "Histoire de l’art" souhaite questionner les changements opérés par les humanités numériques, et voir s’il peut aller jusqu’à observer une révolution épistémologique.

Depuis une dizaine d’années, l’histoire de l’art a peu à peu (mais encore difficilement) adopté les humanités numériques. Or celles-ci sont un défi à la discipline qu’elles risquent de profondément renouveler : à la fois dans l’étude des objets traditionnels de l’histoire de l’art (qu’il s’agisse d’images ou de textes), dans la constitution des métadonnées, dans l’exploitation des données et dans les différentes formes de visualisation ou la médiation de celles-ci, notamment avec l’ouverture des données et des contenus culturels (open data). Ce numéro de la revue Histoire de l’art souhaite questionner les changements opérés par les humanités numériques, et voir s’il peut aller jusqu’à observer une révolution épistémologique.

Les chercheurs jeunes ou plus confirmés, travaillant à la fois dans les universités, les centres de recherches ou les institutions patrimoniales, sont invités à proposer des articles montrant, plutôt qu’une présentation des données ou des outils, ce qui est plus pertinent dans les colloques scientifiques, ce que les humanités numériques font ou non à l’histoire de l’art. Celle-ci est naturellement entendue sous toutes ses acceptions possibles, de l’histoire des objets à l’histoire des théories de l’art, en passant par la sémiologie, l’histoire sociale ou les approches technologiques. Le numéro souhaite aussi aborder les enjeux des outils et pratiques numériques pour la recherche en histoire de l’art et ceux touchant à l’enseignement et à la médiation autour de la discipline et de ses institutions.

Les articles peuvent être envoyés en anglais.

Les synopsis d’une page incluant une courte biographie de l’auteur sont à adresser à l'adresse suivante pour le 15 septembre 2020 au plus tard.

Le comité de rédaction étudiera les propositions envoyées avant le 30 septembre. Les projets retenus feront l’objet d’articles à remettre pour le 1er décembre 2020.

liens

Calenda