bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
actualités

actualités

en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales

02 septembre 2020
Recherche
Publication en continu des articles acceptés au format électronique dans la Revue Gérontologie et société ou dans un numéro spécial ultérieur, il n'y a pas de date limite de dépôt des propositions d'articles.

 

La « crise » liée au Covid 19 qui touche actuellement l’ensemble des pays constitue un évènement majeur tant sur le plan sanitaire que sur les plans sociaux, politiques, moraux, économiques, médiatiques et scientifiques.
Au coeur de cette crise, les « personnes âgées » sont l’objet de nombreuses attentions. Les chiffres concernant la létalité de l’épidémie soulignent tout d’abord que plus des ¾ des décès concernent des personnes âgées de plus de 75 ans avec un taux de létalité qui s’élève avec l’âge pour atteindre plus de 20 % des malades à plus de 80 ans. La moitié des décès concernerait des résidents d’établissements médico-sociaux.
Présentées par certaines approches en épidémiologie ou en santé publique comme des « victimes potentielles » qu’il faut protéger, les personnes âgées ont également pu être désignées comme des « sacrificiées prioritaires » en cas de nécessité de tri dans les services de réanimation. La crainte d’un manque de place dans les services de réanimation a conduit à l’idée que l’âge pourrait être le critère central pour sélectionner les patients les plus à même de bénéficier de traitements lourds.
Cette situation apparaît révélatrice de nombreux enjeux et problématiques centraux pour Gérontologie et société.

Axe 1. La crise du Covid 19 : quelles comparaisons possibles ? Perspectives historiques et internationales

Axe 2. L’âge comme critère discriminant

Axe 3. Confinement et lien social

Axe 4. Fin de la vie, fin de vie et mort dans l’âge avancé

Axe 5. Les professionnels en première ligne

 

Modalités de proposition

Les propositions attendues peuvent provenir de toute discipline et de toute approche théorique. Les contributions étrangères ou dans une logique comparatiste sont les bienvenues. Les débats, controverses, ainsi que des contributions visant à rendre compte d’expérimentations réalisées et/ou à venir sont également attendus et pourront alimenter les rubriques « Perspectives et retours d’expériences » de la revue et quelques « Libre propos ».
Les contributions peuvent être soumises en français ou en anglais.
Seuls les articles en français seront inclus dans la revue papier.
Les articles en anglais figureront dans le sommaire et leurs résumés seront intégrés dans la version papier ; ils seront en accès en version électronique sur Cairn https://www.cairn.info/revue-gerontologie-et-societe.htm.
La revue est également accessible sur le site Cairn International (https://www.cairn-int.info/journal-gerontologie-et-societe.html).
Les auteurs anglophones seront invités à faire traduire en français leur article s’ils souhaitent leur publication dans la revue papier.

Cet appel à articles est un appel permanent sans date de clôture.
Les contributions – en particulier pour les rubriques « Libres Propos » et « Perspectives et Retours d’Expériences » - pourront être publiées en ligne au fil de l’eau.
Les articles pourront être mis en ligne dès leur acceptation par les experts. La publication papier aura lieu dans un second temps.
Les articles abordant les questions relatives à la fin de vie pourront être réorientés vers le numéro à paraître en octobre 2020 sur la fin de vie (https://www.statistiques-recherches.cnav.fr/images/publications/gerontologie-societe/AAA_n164_GS_fin_de_la_vie.pdf).

 

Calendrier

Soumissions spontanées – Pas de date de clôture de l’Appel à articles
Retour du comité de rédaction
Envoi en expertise
Révisions auteur/ Réception version finale des articles
Publication électronique en continu
Publication papier Numéro spécial (date à définir)
Pour toute information ou question : Cnavgerontologieetsociete@cnav.fr