bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
actualités

actualités

en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales

30 avril 2020
Recherche
Parmi les questions qui restent peu étudiées et méritent de nouvelles recherches figure celle des premières formes de désobéissance et actions résistantes.

Les seuls témoignages continuent souvent d’être utilisés pour illustrer la façon dont est née la Résistance en France, avec toutes les incertitudes qui les entourent, notamment lorsqu’il s’agit d’évoquer les dates précises des premières initiatives (distribution de tracts, réalisation d’une publication clandestine). En dépit de quelques travaux existants la phase initiale de la Résistance, souvent réduite à une forme de « préhistoire du phénomène », reste peu étudiée par les historiens au regard de la période ultérieure, celle qui voit se mettre en place à partir de 1942 un processus de structuration et d’unification. Cette Résistance pionnière continue également de donner lieu à de nombreuses idées reçues qui n’ont pas forcément été soumises à un débat de nature scientifique, à savoir le fait que les premiers résistants étaient très peu nombreux, souvent des marginaux, très isolés, et surtout qu’ils étaient décalés du reste de la société, qui acceptait passivement l’occupation.

L’idée de ce colloque consisterait donc à proposer une série de travaux permettant de présenter, grâce à l’usage de ces archives, des traces précises de ces premières formes de résistance au cours des premiers mois de l’Occupation (été 1940-début 1941).Les communications proposées pourront porter à la fois sur les différentes formes de désobéissance et de résistance qui ont pu se développer dès l’été et l’automne 1940 et dont on trouve traces dans les archives dites « de la répression », sur les actions isolées mais aussi les premières formes d’organisation qui se mettent en place (réseaux, mouvements), sur les réactions de l’opinion, les formes de répression adoptées. Les approches proposées pourront être développées à partir d’un territoire donné (un département, une région), d’un type d’organisation ou d’actions, d’une personne ou d’un groupe de personnes qui ont pu incarner cette « Résistance pionnière ».

Modalités de participation

Les propositions de communications (n’excédant pas une page), accompagnées d’une courte notice bibliographique, sont à envoyer avant le  15 juin 2020 aux adresses suivantes.

liens

Calenda