bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
actualités

actualités

en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales

07 mai 2020
Recherche
Cet appel à contributions est conjointement lancé par la Revue de la régulation et la European Association for Evolutionary Political Economy (EAEPE). Date limite de soumission : 31 août 2020.

L’ampleur et la nature des conséquences de la pandémie du COVID-19 sont encore difficiles à concevoir. Quelques semaines ont suffi pour bouleverser et interroger le fonctionnement des sociétés. Les transformations et les réponses en voie d’être élaborées auront des effets structurels sur des décennies.

Cet appel à contributions est conjointement lancé par la Revue de la régulation et la European Association for Evolutionary Political Economy (EAEPE). Il vise à engager le débat au-delà de l’actualité immédiate et à valoriser les compétences d’analyse des chercheuses et chercheurs qui s’inscrivent dans la filiation des recherches hétérodoxes et pluralistes en sciences économiques et sociales.

L’appel est ouvert à des contributions empiriques, analytiques et théoriques autour des enjeux économiques, politiques et sociaux de la pandémie du COVID-19. Les contributions pourront, entre autres, aborder la façon dont la pandémie remet en question les hypothèses de base des sciences économiques et sociales et leurs présupposés sur le risque et l’incertitude, les formes et le pouvoir de l’État et, plus largement, les régimes institutionnels, les chaines de valeur globalisées, le rapport social à la nature, les concepts de crise et de sortie de crise, les politiques économiques, y compris par rapport à l’urgence socio-écologique et les millions de victimes directes et indirectes du COVID-19.

Compte tenu de la variété et de l’ampleur des enjeux soulevés par le COVID-19, cet appel ne se limite pas aux thématiques susmentionnées. L’idée centrale de l’appel est de permettre à la communauté scientifique de lire et d’écrire des contributions solides et structurées, capables d’éclairer une discussion nécessaire mais difficile, compte tenu des conditions particulières de sa production.

Les propositions pour cet appel seront examinées jusqu'au 31 août 2020, date qui sera réexaminée en fonction de l'évolution de la situation.