actualités

actualités

en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales

08 septembre 2021
Recherche
Cet appel est lancé dans le cadre d'Horizon Europe. Date limite de dépôt des candidatures le 7 octobre 2021 à 17h.

 

Résultats attendus

Les projets doivent contribuer à tous les résultats attendus suivants :

  •     Mieux comprendre l'impact sur le marché du travail des nouvelles formes de travail sur les systèmes de protection sociale européens, dans un contexte de changements démographiques, de mondialisation, de numérisation et de transition écologique.
  •     Proposer des mesures politiques pour adapter les systèmes de protection sociale afin d'améliorer leur contribution à la réduction des inégalités socio-économiques et de la pauvreté, à la protection des personnes contre diverses formes de difficultés et à la possibilité pour les travailleurs atypiques et les indépendants d'évoluer vers des relations de travail plus stables s'ils le souhaitent, tout en agissant comme un important catalyseur de la prospérité économique.
  •     Tirer les leçons des récentes interventions politiques en tenant compte du contexte et proposer des mesures d'ajustement.

 

Cadre

Les États providence jouent un rôle essentiel dans la réduction des inégalités socio-économiques et des conséquences de la pauvreté tout au long de la vie, ainsi que dans la protection des personnes contre diverses formes de difficultés (telles que le chômage et la maladie) et dans la possibilité pour les travailleurs atypiques et les indépendants d'évoluer vers des relations de travail plus stables, s'ils le souhaitent. Ils constituent également un important catalyseur de la prospérité économique. À moyen terme, toutefois, l'Europe devrait être confrontée à d'intenses changements démographiques, associés à la décarbonisation de son économie, à la mondialisation et à la numérisation, autant d'éléments qui ont une incidence sur le marché du travail et l'État-providence correspondant. Dans le même temps, de nouvelles formes de travail apparaissent et risquent de créer des emplois qui contribuent moins à l'État providence et sont moins protégés par celui-ci.

Il est donc nécessaire de mener des recherches innovantes pour étudier et mieux comprendre l'impact de ces changements sur le marché du travail européen et les systèmes de protection sociale correspondants, afin de garantir que les systèmes de protection sociale s'adaptent en conséquence et continuent à remplir les rôles mentionnés ci-dessus.

Les activités de recherche peuvent se concentrer sur l'interaction entre les politiques d'aide sociale et les aspects du marché du travail liés aux changements démographiques (tels que le vieillissement, les changements dans la structure des ménages, l'évolution des rôles des hommes et des femmes, etc.). Elles peuvent également se concentrer sur l'interaction entre les politiques sociales et les aspects de la mondialisation (tels que la libéralisation des échanges, l'immigration, la concurrence fiscale, etc.), de la numérisation ou de la transition verte (tels que l'automatisation des tâches, l'hétérogénéité accrue des carrières, la transition professionnelle, l'équilibre entre le travail et la vie privée, le besoin de requalification, d'amélioration des compétences et d'apprentissage tout au long de la vie, etc.) 

Les propositions peuvent aussi étudier l'impact de la précarité, du chômage et des transitions professionnelles croissantes sur l'environnement de travail psychosocial, sur les systèmes de sécurité sociale, sur la compétitivité économique et sur la santé mentale et le bien-être général des personnes concernées, y compris les enfants et les jeunes.

En outre, elles peuvent explorer la manière dont l'accès au marché et la numérisation devraient être façonnés pour permettre les transitions vers un travail décent et une sécurité socio-économique accrue, ainsi que le rôle de la protection sociale dans la stimulation de l'esprit d'entreprise et de la prise de risque.