actualités

actualités

en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales

08 septembre 2021
Recherche
Cet appel est lancé dans le cadre d'Horizon Europe. Date limite de dépôt des candidatures le 7 octobre 2021 à 17h.

 

Résultats attendus

Les propositions doivent contribuer à tous les résultats attendus suivants :

  •     Faire le point, identifier les faiblesses et faire progresser nos connaissances sur les caractéristiques sociales, culturelles, politiques et économiques de la Chine contemporaine, sur l'impact de sa politique étrangère et sur son respect (ou non) des obligations/lois/normes internationales. Examiner les nouveaux récits mondiaux et la manière dont ils se comparent et interagissent avec les intérêts et les valeurs de l'Europe et identifier les domaines possibles de coopération mutuellement bénéfique.
  •     Développer progressivement et mettre en réseau les connaissances et l'expertise européennes indépendantes sur la Chine contemporaine afin d'intégrer les connaissances et de renforcer la capacité européenne à proposer des politiques cohérentes et fondées sur des faits.

 

Cadre

L'Europe vise une approche réaliste, affirmée et à multiples facettes vis-à-vis de la Chine. La Chine et l'UE sont de grandes puissances économiques.

Au cours des dernières décennies, les dimensions économiques et politiques de la Chine se sont développées avec une ampleur et une rapidité sans précédent. Les récents développements au sein du système international, notamment la création de nouveaux cadres mondiaux et d'institutions multilatérales comme l'initiative "Belt and Road", la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures ou le Partenariat économique global régional, ainsi que la présence croissante de la Chine dans les principales institutions internationales, ont révélé une proactivité chinoise nouvelle dans la sphère internationale. Aujourd'hui, la Chine est un acteur mondial clé et une puissance scientifique et technologique de premier plan. Cela se traduit par une augmentation des engagements bilatéraux et multilatéraux sur une grande variété de questions telles que le commerce, la recherche/la technologie, le développement durable, le changement climatique, les investissements directs étrangers et les droits de l'homme.

Dans le même temps, cette montée en puissance a mis en évidence la faiblesse de l'Europe dans sa capacité à mieux comprendre la Chine dans ses diverses spécificités, complexités et objectifs et à répondre à son évolution rapide et à ses nouvelles orientations politiques. La Chine devenant de plus en plus présente dans un large éventail de domaines politiques, il est devenu indispensable pour les décideurs, les parties prenantes et la société civile dans son ensemble d'améliorer, de soutenir, de connecter et d'intégrer les connaissances sur le sujet en Europe, afin de mieux gérer les opportunités et les défis stratégiques avec prévoyance au lieu de réagir avec retard.

Cette mise à niveau doit s'appuyer sur une analyse européenne indépendante fondée sur des faits et des idées issus de la science et de la recherche menées dans les universités et par des groupes de réflexion indépendants, ainsi que sur des enquêtes et des analyses de tendances sur les expériences des parties prenantes engagées dans un certain nombre de domaines. À l'intersection de la science, de l'économie et des affaires étrangères, l'Europe devrait soutenir une compréhension indépendante de la Chine et de ses caractéristiques sociales, économiques et politiques globales.

Les projets doivent répondre aux objectifs suivants :

Approfondir la connaissance/compréhension européenne indépendante des caractéristiques sociales, culturelles, politiques et économiques de la Chine, de l'impact de sa politique étrangère et de son respect des obligations/lois/normes internationales (ou de leur absence).

Analyser les nouveaux récits mondiaux et étudier comment ils se comparent et interagissent avec les intérêts et les valeurs de l'Europe, tout en reconnaissant et en reflétant la diversité de l'Europe.

Améliorer la visibilité de notre expertise indépendante et de nos connaissances générales sur la Chine afin d'accroître leur attrait auprès des étudiants dans les établissements d'enseignement et de recherche.

Stimuler et soutenir la création de connaissances indépendantes sur la Chine contemporaine afin d'accroître le niveau d'"autonomie/indépendance des connaissances" par la création de nouvelles connexions et synergies entre les nœuds de connaissances intra-européens sur la Chine de toutes les organisations concernées et les projets de recherche conjoints.