bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
actualités

actualités

en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales

25 octobre 2017
Recherche
L'université de Toulouse recherche un/e ingénieur/e de recherche chargé/e du traitement des données scientifiques pour le programme « Mapping Ancient Polytheisms » (ERC) qui sera déployé sur l’infrastructure de recherche Huma-Num.

infos

Contexte

Le projet MAP, d’une durée de 5 ans (octobre 2017 – septembre 2022), approche les religions de l’Antiquité à travers les épithètes utilisées pour caractériser divers aspects des dieux. Il vise à répertorier, dans les sources épigraphiques, papyrologiques et littéraires, à enregistrer dans une base de données, à traiter au moyen d'outils issus de l’analyse de réseaux et de la cartographie, et à analyser en fonction des contextes les épithètes divines en tant qu’éléments donnant accès aux modes de représentation, de structuration et de déclinaison du divin, ainsi qu’aux stratégies de communication entre les hommes et les dieux dans une multitude de contextes historiques. L’approche comparative, qui se concentrera sur les mondes grec et sémitique, entre 1000 av. et 500 ap. J.-C., permettra aussi d’affronter les questions de transferts, traductions, adaptation des épithètes, ainsi que leur mise en images et en récits.
Le projet, financé par l’ERC (European Research Council), est coordonné par Corinne Bonnet, à l’université de Toulouse – Jean Jaurès, et se déroule donc à Toulouse. Des missions en lien avec le projet, en France et à l’étranger, sont évidemment prévues. L’équipe du projet MAP est constituée de 4 post-doctorants, qui ont débuté au 1/9 ou 1/10/2017, ainsi qu’une coordinatrice de projet (à partir du 1/10). En septembre 2018, s’ajouteront à l’équipe deux doctorants pour une durée de trois ans. À partir de septembre 2018, des bourses permettront aussi à des collègues de passer entre 2 et 4 mois à Toulouse pour collaborer au projet. Conformément aux dispositions de l’ERC, les résultats du projet seront tous en Open Access.
Deux partenaires toulousains joueront un rôle important dans le déploiement du projet ; la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Toulouse, membre du réseau national des MSH de France, et le Labex « Structuration des Mondes Sociaux » (SMS), dont Corinne Bonnet est une des directrices adjointes. La base de données produite sera en outre accueillie par la TGIR Huma-Num.

Pour candidater, envoyez un CV et une lettre de motivation avant le 20/11/2017.
Pour toute précision, contactez : cbonnet@univ-tlse2.fr

télécharger

Fiche de poste (511 ko)