bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
agenda

agenda

colloques, séminaires, expositions...

COMMENT CRÉER ?
Processus, pratiques, esthétiques

Arts et Création
Séminaire
COMMENT CRÉER ? Processus, pratiques, esthétiques

Séminaire du pôle Arts & Création

 

COMMENT CRÉER ? Processus, pratiques, esthétiques

Ce séminaire interrogera la notion de création, le processus de création, les pratiques créatives/artistiques et leurs esthétiques.

Nous souhaitons examiner, discuter et confronter les différentes manières de penser les actes, les pratiques, les manières de créer des œuvres, des artefacts, des objets ou produits artistiques ; cela dans les différents domaines, champs ou mondes de l’art qui nous réunissent.

Pragmatiquement, nous tenterons d’entrouvrir les boîtes noires de la création, de pousser les portes des ateliers, d’observer ces pratiques créatives solitaires ou collectives, interrogées dans leurs routines ou leur matérialité, d’y démêler ce qui relève de l’intention, du projet, de l’itération ou de l’« itinération » (T. Ingold), tout cela sans oublier de retracer les chemins qui relient création, médiation et réception.

Ouvert à tous, qu’ils soient plutôt théoriciens ou praticiens, ce séminaire entend porter son questionnement à travers la pluralité des approches disciplinaires, l’inévitable tension entre théories et pratiques, sans oublier l’extrême diversité des domaines artistiques et créatifs qui nous intéresse.

L'inscription est gratuite mais nécessaire pour des questions d’organisation. Elle se fait en ligne via le formulaire ci-dessous.

Programme prévisionnel

 

  • Comment créer ? brève présentation générale du séminaire, par Christophe Camus
  • Créer : le peintre et le chorégraphe, introduction de la séance, par Monique Loquet
  • Yves Picquet, le peintre sans « intention », par Yves Picquet et Françoise Nicol

Il y a bien longtemps que la route du peintre Yves Picquet (Coutances, 1942) a croisé celle du mouvement Supports/Surfaces. Depuis près de quarante ans, c’est dans la solitude de son atelier de Landerneau, que, méthodiquement, l’artiste élabore ses « peintures à logique », progressant par séries successives (de Prison(s) en 1980, à Plis/replis, exposés récemment à l’abbaye de Saint-Florent le Vieil). Françoise Nicol, maître de conférences en littérature à l’université de Nantes et membre du CELLAM de Rennes 2, a suivi son travail depuis 1995. Ce long compagnonnage a abouti à un livre.

Devant ses peintures, le regardeur vacille entre deux positions : l’étrange désir de pénétrer visuellement en elles, et celui d’interroger le peintre sur les étapes du processus de création dont on devine la complexité. Quelle relation s’instaure entre le temps de la réception et la longue durée de la fabrication d’une série dont tous les éléments suivront une règle unique, élaborée non pas avant mais dans le travail ? Pour éclairer ce processus, Yves Picquet, questionné par Françoise Nicol, s’appuiera prioritairement sur la série en cours, Plis/replis, y compris dans une des ses métamorphoses récentes, le livre d’artiste, puisque le peintre est aussi éditeur aux éditions Double Cloche.

  • Le corps comme invention, par Virginie Messina et Dominique Jégou

Comment saisir l’émergence d’une écriture chorégraphique ? Et de quelle nécessité découle t-elle ? Dans le cadre d’une thèse de doctorat menée en sciences de l’éducation à l’université Rennes 2, Virginie Messina, actuellement membre associée du CREAD (centre de recherche sur l’éducation, les apprentissages et la didactique) a pris appui sur sa propre expérience d’artiste chorégraphique pour observer la création de la pièce Polices ! du chorégraphe Rachid Ouramdane. Co-directeur du CCN de Grenoble, l’artiste a créé cette pièce en 2013, réunissant sur la scène, danseurs professionnels, danseurs amateurs, enfants et adolescents. La pièce s’appuie sur le texte éponyme Polices ! de Sonia Chiambretto (ed. grmx, 2011).  Des mots de l’artiste à la description minutieuse des temps de travail, l'analyse s'est attachée à considérer la part d’invention qui se joue entre le corps du chorégraphe et celui des danseurs pour avancer dans l’écriture de l’œuvre. Mais au delà de ce qui est observé, se pose pour le chercheur la question de la manière de l’observer et d’en rendre compte.

Comme un écho à ce travail de recherche, Dominique Jégou évoquera son propre parcours de chorégraphe. Formé comme danseur au Centre National de Danse Contemporaine à Angers, il collabore comme danseur, entre autres avec Dominique Bagouet, Trisha Brown et plus récemment Boris Charmatz. Il développe des projets personnels depuis 1995 au sein de sa compagnie Les danses de Dom (http://www.lesdansesdedom.fr/). Les derniers projets sont Accumulations en 4 pièces, OAM - Objets Autonomes Manipulables, concert chorégraphié en collaboration avec Olivier Sens. Il travaille actuellement avec les musiciens de l'Ensemble Sillages dirigé par Philippe Arrii-Blachette et sur un ensemble de courtes pièces d’après le Coup de Dés de Mallarmé.

« Mes projets interrogent les conditions qui font que des gens se mettent à danser, à jubiler, à faire un trou dans l'espace pour se jeter dedans, pour être dans l’ivresse, dans l’abandon de soi, et pour faire corps avec tout ça. » (Dominique Jégou) 

 

 

Formulaire d'inscription

infos

MSHB

2 avenue Gaston Berger - Rennes

Amphithéâtre Robert Castel

télécharger

Programme (131 ko)