bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
agenda

agenda

colloques, séminaires, expositions...

L'accompagnement par les pairs :
une approche transversale
aux champs de la santé, de la santé mentale et du handicap

Santé et société
Journée d'étude
L'accompagnement par les pairs : Une approche transversale aux champs de la santé, de la santé mentale et du handicap

Cette journée d'étude est organisée dans le cadre du projet de recherche labellisé EXPAIRS porté par Eve Gardien, sociologue au laboratoire ESO [UMR CNRS 6590 - Université Rennes 2]. Elle ouvre droit au tarif formation continue.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur le site dédié :

accompairs.sciencesconf.org

Thématiques de la journée

  • Autour de quoi se reconnaît-on comme pairs aujourd'hui ?
  • Quelles expériences à partager ?
  • Tous les pairs sont-ils compétents ?
  • Accompagner ses pairs : un métier ?
  • Travailler avec les professionnels des secteurs sanitaire, social et médico-social ?
 

    L’accompagnement et le soutien par les pairs, en santé, santé mentale et situation de handicap, sont des pratiques existant depuis plusieurs siècles et couvrant la totalité du globe. Pensons par exemple au Popular Health movement né au XIXème siècle aux USA, aux très nombreux clubs de mutilés de guerre du début du XXème siècle en France, à des groupes d’entraide comme les Alcooliques Anonymes répandus dans le monde entier, etc.

    Dans le contexte occidental, ces initiatives portées par et pour les pairs se sont largement diversifiées dès la fin du XIXème, sous l’effet notamment d’une amélioration des conditions d’existence (La lutte pour la survie n’est plus l’objet premier du soutien) et de l’accroissement de l’espérance de vie (nouvelles situations objets du soutien). Progressivement, de nouvelles causes, identités et appartenances émergent dans un contexte valorisant un souci grandissant de l’individu, de ses droits et libertés. L’accompagnement et le soutien par les pairs se sont notamment déployés dans les mobilisations collectives en faveur de l’individu : droits civiques, liberté d’orientation sexuelle, consommation éclairée, démédicalisation, désinstitutionalisation, etc.

    Avec ou sans contexte de mobilisation, l’accompagnement et le soutien par les pairs se caractérisent par une inspiration commune trouvée dans la philosophie self-help, une posture relationnelle spécifique, la volonté d’améliorer la vie de tous les jours, la valorisation des savoirs expérientiels, l’autodétermination et l’empowerment. Aujourd’hui, l’accompagnement et le soutien par les pairs connait un regain d’intérêt du fait de leur promotion par des politiques publiques contemporaines (RAPT, Un chez soi d’abord, etc.). Ces mises en œuvre récentes posent et imposent de nouvelles interrogations concernant les identités, les relations de pair à pair, les pratiques, les éthiques et les cadres organisationnels. Les effets de l’institutionnalisation par les politiques publiques ne sont pas encore complètement connus.

    Qu’est-ce qui fait commun entre ces collectifs dont la plupart ne se connaissent pourtant pas ? Autour de quoi se reconnait-on comme pairs aujourd’hui ? De quels problèmes prend-t-on conscience ? Quelles solutions sont recherchées et trouvées ?

    Egalement, qu’est-ce qui fait diversité et différences ? Pratiques, statuts et organisations se distinguent. La formation et la professionnalisation des pairs-accompagnant sont l’objet de vifs débats. Le travail avec les établissements et les professionnels se discute.

    Enfin, quels impacts ces statuts, protocoles et méthodologies, ces engagements d’établissements, d’associations et de fédérations, cet accueil au sein d’équipe pluriprofessionnelle, etc., ont sur les pratiques d’accompagnement par les pairs et leurs effets ?

    télécharger

    Affiche (766 ko)