bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
agenda

agenda

colloques, séminaires, expositions...

Le genre des rédactions aux représentations : sport, politique & mode

Gouvernance dans les institutions publiques et privées
Séminaire

Ce cycle de séminaires est conçu comme un espace de présentation et de discussion des recherches sur le genre effectuées en Bretagne.

Programme

Présidente de séance : Caroline Ibos (Rennes 2, LEGS)

Intervenant-e-s :

  • Sandy Montañola (Rennes 1, CRAPE),
  • Béatrice Damian-Gaillard (Rennes 1, CRAPE),
  • Eugénie Saïtta (Rennes 1, CRAPE),
  • Rajae Erriche (Rennes 1, CRAPE),
  • Olivier Trédan (Rennes 1, CRAPE).

Résumé : Parce qu'ils diffusent dans l'espace public des représentations sociales, les médias sont souvent objets de critique de la part des mouvements sociaux, dont les féministes. Ces dernières leur reprochent notamment de véhiculer des représentations sexistes des rapports de genre. La séance propose de s'intéresser aux médias entendus au sens large, de la presse écrite aux blogs. Nous montrerons l'intérêt de mobiliser, dans l'analyse des discours médiatiques, une approche socio-discursive, qui mêle sociologie du journalisme (structure des rédactions, des journalistes, enjeux économiques, évolution historique) et analyse des représentations médiatisées. Différents terrains de recherche croisés du sport à la politique, en passant par la mode, entendent mettre en relief des processus communs, des invariants, dans la médiatisation des hommes et des femmes.

Argumentaire

Comme le montre la création d’un GIS genre au CNRS en 2012, les recherches sur le genre ne cessent de croître et de gagner en légitimité sur le territoire français. Dès les années 1980, des membres de l’ESR breton se sont saisis de cette problématique. Depuis lors, les études sur le genre se sont fortement développées sur le territoire : selon le recensement national de ces études, les villes universitaires de Rennes et de Brest se distinguent parmi les pôles dynamiques de la recherche sur le genre (Schweier, CNRS, 2012). Outre leur nombre, la diversité de ces études est elle aussi importante : elles portent aussi bien sur l’histoire du genre, des femmes et du féminisme ; sur la construction des identités sexuées et sexuelles, selon l’âge, les territoires, les professions, les pratiques culturelles et éducatives ; sur les inégalités de sexe et les politiques d’égalité ; sur les femmes et les représentations du genre dans l’art ; sur l’intersectionnalité des rapports de pouvoir ; etc. La recherche bretonne en études genre se montre particulièrement riche et à même d’analyser nombre de défis auxquelles les sociétés, européennes et non européennes, font aujourd’hui face.

Cependant, la recherche bretonne reste relativement morcelée, du fait de la dispersion de ses membres dans les diverses disciplines, centres de recherche, universités et grandes écoles de Bretagne. Et, comme tout champ dynamique de recherche scientifique, ses approches sont diverses et parfois, contradictoires.

Le séminaire « Le genre à l’Ouest » propose de constituer un espace d’échange et de dialogue entre l’ensemble des chercheur-e-s qui travaillent sur cette thématique, sans distinction de discipline, d’orientation théorique ou de statut (titulaires, non-titulaires, doctorant-e-s). Il est conçu comme un espace permettant la circulation des savoirs et de l’avancée des recherches sur le genre des chercheur-e-s de la région Bretagne. Ce séminaire a pour objectif de constituer un premier réseau, destiné à s’associer, à plus long terme, avec les chercheur-e-s sur le genre des Pays de La Loire. 

Ce séminaire se veut par ailleurs un lieu de rencontre et d’échange sur le genre face aux défis sociétaux. En effet, les mutations du travail, de la famille, des modes d’habitat, des mobilités, des usages des TIC, des politiques publiques, etc., impactent l’organisation des rapports de genre. De manière dialectique, les transformations du genre travaillent elles aussi de nouveaux rapports à l’emploi, au territoire, à la parenté, à la culture, etc. Les mutations du genre, face à un monde en changement, semblent une entrée particulièrement pertinente pour analyser les défis auxquelles s’affrontent les sociétés. En cela, le séminaire est ouvert à la participation de toutes et tous.

Comité d’organisation
  • Arlette Gautier, professeure en sociologie, UBO, CRBC
  • Hélène Nicolas, docteure en anthropologie, chargée d’enseignement, Rennes 2, CIAPHS
  • Stéphane Héas, MCF HDR en sociologie, Rennes 2, VIPS
  • Caroline Ibos, MCF HDR en sciences politiques, Rennes 2, LEGS
  • Fanny Bugnon, docteure en histoire, chargée d’enseignement, Rennes 2, Centre Émile Durkheim

infos

14:00 > 16:30 - Entrée libre
UFR Lettres et Sciences Humaines, UBO, salle B206
Campus la Harpe, Université Rennes 2, salle 148