bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
agenda

agenda

colloques, séminaires, expositions...

Les territoires des invisibles
migrants et jeunes en errance

Hors - pôles
Atelier
Visuel_Encyclopedie_Migrants

Qu'est-ce qu'être chercheur en sciences humaines ? Comment les chercheurs interrogent l’actualité et rendent « visibles » et « intelligibles » les problèmes actuels de notre société. Céline Rothé, sociologue et politologue racontera comment elle a travaillé sur les jeunes en errance. Benoît Raoulx, géographe et Thomas Vetier, sociolinguiste présenteront leur démarche dans le cadre de l’encyclopédie des migrants.

Ces ateliers sont organisés par la Maison des Sciences de l'Homme en Bretagne en partenariat avec le collège Rosa Parks dans le cadre du Festival des sciences. Ces séances sont réservées à une classe de 4ème du collège Rosa parks et serviront de matière aux élèves pour la rédaction d’articles du journal Médiaparks.

L’objectif de ces rencontres est de découvrir le métier de chercheur en sciences humaines et sociales et ses interactions avec la société.

Chaque chercheur présentera son travail ainsi que la façon dont ils s’emparent des questions de société afin de les rendre plus compréhensibles.

Ingénieur de recherche à l’EHESP, Céline Rothé est chercheure à Rennes au laboratoire ARENE (UMR CNRS 6051) depuis 2005. Ses recherches se structurent autour des politiques sociales, médico-sociales et éducatives ainsi que des parcours des usagers/ressortissants de ces politiques. Elle porte une attention particulière aux trajectoires sociales des individus en situation de vulnérabilité, au filtre de leur rapport à l’action publique et aux grandes institutions de socialisation (la famille et l’école notamment). Dans ce sens, son approche relève de la sociologie de l’action publique puisqu’elle vise à comprendre l’impact des politiques sur la vie des individus et, réciproquement, l’impact des usages qu’ils en font sur la forme de l’action publique.

Benoît Raoulx est maître de conférences en géographie sociale à l’université de Caen. Chercheur au laboratoire Espaces et sociétés [ESO – UMR CNRS 6590], il est responsable du projet de recherche interdisciplinaire Film et Recherche en Sciences Humaines (FRESH).

Thomas Vetier est doctorant en sciences du langage à l’université Rennes 2 au sein du laboratoire PREFICS [EA 4246]. Il prépare une thèse en sociolinguistique urbaine intitulée : Migrance et plurilinguisme : discours de (dé)légitimation spatio-langagiers en espace urbain ». son travail aborde la question du « discours sur » la mobilité des acteurs de la « migration » à différents niveaux et les conséquences de ces discours pour les personnes ainsi représentées.