Autres programmes de recherche

 

Projets portés par la MSHB    Projets dans lesquels la MSHB est partenaire

 

 

La MSHB facilite l’accès de projets scientifiques bretons aux financements des infrastructures de recherche au niveau national tels que le RnMSH ou le CollEx Persée. Elle est également partenaire au niveau local et régional dans des projets en lien avec les priorités scientifiques des sites et les grands défis sociétaux.

 

Projets portés par la MSHB

IETE-Réseau et FIPEP

Les projets inter-MSH sont financés par le Réseau national des Maisons des sciences de l’homme (RnMSH). Impliquant nécessairement deux MSH, ils répondent à certaines exigences : collaborations disciplinaires endogènes ou exogènes, thématiques ou méthodologies innovantes, interaction avec les plateformes des MSH.

Deux projets portés par la MSHB sont lauréats de l'appel à projets blanc inter-MSH 2019-2020 :  IETE-Réseau et FIPEP. 

Le projet IETE-Réseau porte sur les industries extractives face au tournant écologique. Il a pour objectif la création d'un réseau scientifique et institutionnel inter-MSH sur les industries extractives. Il est porté par Gilles Lhuilier, professeur de droit privé à l'École normale supérieure de Rennes.
MSH porteuse : MSHB. MSH partenaires : MSH Paris Nord, MSH Paris-Saclay.

Le projet FIPEP a pour objet la place de l'expertise psychologique dans les procédures criminelles. Il est porté par Giorgia Tiscini, maîtresse de conférences en psychologie clinique à l'université Rennes 2.
MSH porteuse : MSHB. MSH partenaire : MSH Poitiers.


En savoir +

 

CollEx CLA++

Labellisé Collections d’excellence pour la recherche en 2018, le projet CLA++ est lauréat de l'appel à projets CollEx-Persée 2019-2020. Le CollEx-Persée est une infrastructure de recherche qui bénéficie du soutien du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ainsi que de celui de l’Alliance Athéna. Il encourage et soutient financièrement des démarches collaboratives en information scientifique et technique qui visent à développer des services documentaires.

Le projet CLA++ est porté par le Cabinet du livre d'artiste et la Maison des sciences de l'homme en Bretagne. Il associe le service commun de documentation (SCD) de l'université Rennes 2, le Fonds régional d’art contemporain (FRAC) Bretagne et le laboratoire Pratiques et Théories de l’Art Contemporain (PTAC). Il a pour objectif la numérisation et le signalement des publications d’artistes.
 

Le Cabinet du livre d'artiste de l’Université Rennes 2 met à disposition de tous les publics un fonds spécialisé de près de 4 000 publications d'artistes et d'ouvrages théoriques sur la question.

Le projet CLA++ constitue la première étape vers une conversion de ses fonds. En tant que ressources documentaires spécifiques, les publications d'artistes nécessitent un traitement particulier pour leur numérisation et leur catalogage. Si ces opérations s'appuient sur des règles communes définies en amont, la prise en compte du double statut d'objets de recherche et d'œuvres d'art est cruciale pour réussir leur signalement au sein des réseaux de la recherche universitaire et des collections d'art.

Le projet se déploie en trois étapes sur une durée de 24 mois :

1/ Constitution d'un répertoire des typologies de publications d'artistes et expérimentation de solutions techniques pour une numérisation adaptée ;

2/ Refonte de la base de données existante couplée à l'élaboration d'un référentiel de catalogage pour les publications d'artistes, à la lumière d'expériences déjà menées dans des institutions académiques et/ou muséales et des nouvelles recommandations dans le contexte du Plan national pour la science ouverte ;

3/ Étude de la faisabilité technique d'une interopérabilité de la base de données du CLA avec le catalogue collectif du Sudoc et le portail Navigart du réseau Videomuseum.

 

Projets dans lesquels la MSHB est partenaire

 

MeteLec & LonGi

La MSHB est impliquée dans deux projets lauréats de l’appel inter-MSH : MeteLec et LonGi.

Le projet MeteLec pour “Les métropoles à l'épreuve des élections : logiques de (dé)-politisation et de (dé-)mobilisation” est sous la responsabilité de Stéphane Cadiou, maître de conférences en science politique à l'université Jean Monnet de Saint-Étienne.
MSH porteuse : MSH LSE. MSH partenaire : MSHB.

Le projet LonGi pour “une approche biographique des gilets jaunes” est piloté par Emmanuelle Reungoat, maîtresse de conférences en science politique à l'Université de Montpellier.
MSH porteuse : MSH Sud. MSH partenaires : MSHA, MSHB, MRSH, MSH‐LSE


En savoir +

 

École Universitaire de Recherche
Creative Approaches to Public Space
(EUR CAPS)

L’École universitaire de recherche Creative approaches to public space est un lieu physique et intellectuel d’expérimentation en matière d’enseignement, de recherche et d’action dans et pour l’espace public.

Elle propose d’articuler et de croiser l’imagination créative, la pensée critique, la collaboration interdisciplinaire et l’action concertée. Pensée comme un incubateur des approches créatives de l’espace public, l’EUR CAPS place les pratiques et les processus créatifs au cœur de son action et interroge les manières dont se fait la recherche, dont se produisent les connaissances et se transmettent les savoirs. Les étudiant·e.s deviennent acteur·rice.s aussi bien de leur formation que de la société dans laquelle il.elle.s s’inscrivent.

En s’appuyant sur des partenariats internationaux et locaux, l’EUR ambitionne de produire des synergies nouvelles entre les publics internes et externes à l’université et se donne pour vocation de jouer un rôle actif dans l’espace public.

Elle fonctionnera sur le modèle d’un Open Master, inscrit dans les trois institutions porteuses : l’université Rennes 2, l'École européenne supérieure d'art de Bretagne (EESAB) et l'École nationale supérieure d'architecture de Bretagne (ENSAB). En mettant la recherche en situation d’expérimentation, elle invitera à un travail collaboratif sur les objets de recherche partagés.

Projet structurant soutenu par UniR, l’EUR CAPS réunit des enseignant·e.s et chercheur·e.s de 12 unités de recherche en Arts, Humanités et Sciences Sociales. Soutenue par l'Agence nationale de la recherche (ANR), le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), la Région Bretagne, Rennes Métropole et la Ville de Rennes, elle bénéficie également d’un partenariat fort avec la Maison des sciences de l'homme en Bretagne.

 

 

 

Ré-assemblé.e.s ; module 2020-2021 portant sur un projet de recherche et de création porté par Etienne Delprat et l’Hôtel Pasteur Depuis mars 2021, la Ville de Rennes met à disposition de l'EUR CAPS un des bâtiments de l'îlot Perrin, un lieu idéal pour lancer les premières actions hors les murs de l'Université.

Ré-assemblé.e.s : module 2020-2021 portant sur un projet de recherche
et de création porté par Etienne Delprat et l’Hôtel Pasteur.

Depuis mars 2021, la Ville de Rennes met à disposition de l'EUR CAPS un des bâtiments
de l'îlot Perrin, un lieu idéal pour lancer les premières actions hors les murs de l'Université.


En savoir +

 

Intelligence environnementale (PIEC)

Co-porté par l'Observatoire des sciences de l'univers de Rennes (OSUR) et la Maison des sciences de l’homme en Bretagne (MSHB), le Programme intelligence environnementale commun (PIEC) a pour mission de rapprocher monde académique et société. L’union de ces deux structures fédératives, la première centrée sur les sciences de la terre et de l'environnement et la seconde axée sur les sciences humaines et sociales, est essentielle sur ce sujet transversal.

Les défis environnementaux du XXIe siècle sont d’une ampleur et d’une complexité sans précédent. Seule une approche scientifique transdisciplinaire associant les sciences environnementales, sociales et digitales permettra de produire et de transmettre la connaissance et l’innovation au service de trajectoires soutenables. 

Le PIEC repose sur une triple ambition :

  • Développer des recherches-actions pour des solutions co-construites et soutenables

  • Former une nouvelle génération de cadres maîtrisant l’intelligence environnementale

  • Explorer les dimensions multiples et les dynamiques du développement soutenable dans un cadre partenarial réunissant collectivités et acteurs du monde industriel et associatif.

Parmi les 3 groupes d’appui aujourd’hui en place, celui axé sur la recherche a pour objectif d’approfondir les concepts, d’élargir la participation des chercheurs et de soutenir les projets inter et transdisciplinaires.

Contact : Guillaume Pajot (Université de Rennes 1, OSUR)

Institutions impliquées dans ce programme

UNIR et ses partenaires : UR1, UR2, IEP de Rennes, INSA de Rennes, ENSCR, EHESP, Institut Agro-AO, INRAE, INRIA, CNRS

 

En savoir +

 

CPER GLAZ Environnement

Le projet CPER GLAZ environnement a pour objectif de construire une infrastructure de recherche pour anticiper et accompagner les transitions socio-environnementales que les écosystèmes terrestres et côtiers vont connaître dans les décennies à venir.

Constitué sur la base d’un consortium dans lequel la Maison des sciences de l’homme en Bretagne est partenaire, il associe 20 laboratoires de recherche de l’INRAE-Bretagne, de l’IUEM, de l’Observatoire des sciences de l’univers de Rennes (OSUR) et de la MSHB.

L’action de la MSHB consistera à mobiliser les communautés en SHS pour montrer leur apport sur ces questions environnementales et permettre une large implication des SHS dans l’accompagnement par la recherche des transitions socio-écologiques et socio-environnementales.

Les sites porteurs au niveau régional sont l’UniR et l’AUB (Alliance universitaire de Bretagne qui regroupe l’UBO, l’UBS et l’ENIB) et pour les organismes de recherche au niveau national le CNRS et l’INRAE. Les établissements gestionnaires sont l’Université de Rennes 1 et Rennes 2, l’UBO, l’UBS et l’INRAE-Bretagne.

 

En savoir +