bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
médias

medias

voir, lire, écouter et comprendre

01 avril 2017
Territoires des publics [1/2]
Arts et création
 

Cet atelier invite à s’interroger sur la territorialité des publics à partir de questions plus générales : les oeuvres artistiques existent-elles sans public ? À qui s’adressent-elles ? Pour qui les artistes créent-ils ? À qui les acteurs de la chaîne de diffusion pensent-ils que les oeuvres artistiques sont destinées ? Qui facilite la rencontre entre les oeuvres, les artistes et les publics ? Comment s’est joué le passage de la démocratisation culturelle à la démocratie culturelle selon les échelles de territoires considérées ? Le passage de la décentralisation géographique à la médiation culturelle ? Selon les échelles (locales, régionales, nationales, internationales, réseaux transversaux, etc.), comment se déclinent les politiques culturelles et leur financement pour permettre la création artistique, la promouvoir et la diffuser ? Quel rôle est attendu du/des public(s) : spectateur-consommateur vs spectateur-acteur-praticien ?


Modérateurs
Nelly Blanchard Christophe Camus


Conférencière invitée 
Annick Madec - « Œuvrer avec les publics, créer pour un public ? ». Maitre de conférences en sociologie, membre du LABERS (EA 3149), coresponsable du master Management du Spectacle Vivant de l’Université de Bretagne occidentale, elle a travaillé sur le renouvellement de la citoyenneté par l’implication dans des projets culturels avant d’engager des travaux sur la culturalité et le nécessaire rapprochement entre littérature et sciences sociales. Elle a cofondé un atelier de sociologie narrative : sociologienarrative.com. Dernière publication : Enquêter en conversant (2015).


Jeunes chercheurs
Edwige Motte - « Iconographie et géomorphologie. L’usage de représentations artistiques comme outil de connaissance de l’évolution du littoral ». Doctorante au Laboratoire de climatologie et occupation du sol par télédétection (COSTEL) de l’université de Rennes 2. D’après une démarche iconographique fondée sur l’exploitation de représentations paysagères artistiques, ses recherches portent sur les modalités d’observation des changements géomorphologiques du littoral. Ses intérêts se situent au croisement de la géomorphologie physique, de la géomorphologie culturelle et de l’architecture.


Lénaïg Lozano - « De l’écoute à la pratique scénique : exemple des amateurs de musique bretonne ». Harpiste amateur et doctorante au sein du Centre de Recherche Bretonne et Celtique (Brest). Sa recherche est axée sur le statut juridique et les représentations sociales qui entourent les amateurs du spectacle vivant, suite à plusieurs expériences professionnelles menées au sein de festivals bretons et écossais.