bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
médias

medias

voir, lire, écouter et comprendre

01 avril 2017
Territoires des artistes [2/2]
Arts et création
 

Conférencier invité
Jean-François Chevrier - « Territoires, métaphores et analogie ». Historien, critique d’art, commissaire d’expositions et professeur aux Beaux-arts de Paris depuis 1988. Il y a animé pendant une quinzaine d’années un séminaire-forum qui donna lieu en 2001 à l’exposition Des territoires, accompagnée d’une revue-catalogue (5 numéros, 1999-2001). Des territoires (2011) est également le titre d’un des sept volumes de ses écrits publiés récemment par les Éditions L’Arachnéen (Paris). Il a par ailleurs codirigé l’ouvrage Paysages territoires. L’Île de France comme métaphore (Parenthèses, 2002), qui rendait compte d’une commande à 12 photographes. Une longue collaboration avec l’agence Herzog & de Meuron a donné lieu au livre de Bâle. Herzog & de Meuron (Birkhäuser, 2016).


Table ronde  « Quelles pratiques artistiques dans un territoire en mutation ? »
Gaëtane Lamarche-Vadel. Actuellement chercheure associée à l’Institut Acte aesthetica, Panthéon Sorbonne. HDR, Sorbonne, elle a été professeure de philosophie esthétique à l’École nationale supérieure d’art de Dijon. A partir des années 2000 elle a dirigé des recherches sur l’art/la ville/l’espace public et a publié « De ville en ville l’art au présent », Aube 2001, Pour-voir Emscher Park, HEAD Genève 2005, La gifle au goût public… et après ? La Différence 2007, Chronique du chantier de l’arsenal, Ensadijon/presses du réel 2013, Politiques de l’appropriation Harmattan 2014, A la jonction de l’art, de l’urbanisme et du politique, La lettre volée, septembre 2015. Elle est membre du collectif de rédaction de la revue Multitudes..



André Mérian. Photographe, ses travaux sont régulièrement exposés en France et à l’étranger, (expositions personnelles et collectives), et font parties de collections publiques et privées. Différentes monographies lui sont consacrées, il est représenté par Les Douches la Galerie à Paris. En 2009, il est nominé Prix découverte aux Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles.


Latifa Laâbissi. Depuis 2011, Latifa Laâbissi assure la direction artistique d’Extension sauvage, programme chorégraphique en milieu rural (Bretagne). Elle est artiste associée du théâtre du Triangle à Rennes et du Centre Chorégraphique National de Grenoble depuis janvier 2017. Parmi ses créations, on compte : Self portrait camouflage (2006), Histoire par celui qui la raconte (2008) et Loredreamsong (2010) dans lesquelles la mise en jeu de la voix et du visage comme véhicule d’états et d’accents minoritaires devient indissociable de l’acte dansé ; Écran somnambule et La Part du rite (2012), diptyque autour de la danse allemande des années 20 ; Autoarchive (2013) ; Adieu et merci (2013), qui continue à creuser dans l’inconscient de la danse et Pourvu qu’on ait l’ivresse (2016), sa nouvelle création, co-signée avec Nadia Lauro. Une monographie sur l’ensemble de son travail est parue en 2016 aux éditions Les Laboratoires d’Aubervilliers et Les Presses du Réel.