bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
médias

medias

voir, lire, écouter et comprendre

01 avril 2017
Territoires des institutions [2/2]
Arts et création
 

Table ronde « Création et institutions régionales et nationales »
Catherine Elkar. Directrice du Fonds régional d’art contemporain Bretagne depuis la fin des années 80. Elle accompagne l’évolution de la structure à travers le développement de ses trois missions d’origine : la constitution d’une collection, la diffusion et la sensibilisation à l’art contemporain. Elle a organisé un grand nombre d’expositions, noué des partenariats aussi bien avec le réseau des arts plastiques qu’avec les collectivités territoriales. Elle a également dirigé la publication des deux catalogues raisonnés de la collection du Frac Bretagne. En juillet 2012, le Frac Bretagne s’est installé à Rennes dans un bâtiment spécifiquement conçu, et réalisé par l’architecte Odile Decq.


Antje Kramer-Mallordy. Maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’université Rennes 2. Ses recherches s’intéressent à l’art et à l’historiographie en Europe après 1945, en particulier à la critique d’art et aux rapports entre avant-gardes et néo-avant-gardes. Depuis septembre 2015, elle coordonne le programme de recherche PRISME : La critique d’art, prisme des enjeux de la société contemporaine (1948-2003) (Fondation de France, Région Bretagne, MSHB, Rennes 2) qui s’appuie sur le fonds AICA International du GIS Archives de la critique d’art.


Henry Meyric Hughes. Président honoraire de l’AICA, à Paris, Président de l’International Awards for Art Criticism à Londres et Shanghai et membre du Comité Scientifique des Archives de la critique d’art à Rennes. Il a travaillé pour le British Council en Allemagne, au Pérou, en France et en Italie. Il est devenu directeur des arts visuels à Londres avant de partir pour devenir directeur de la Hayward Gallery. Depuis 1996, il a travaillé comme conservateur et écrivain indépendant sur l’art. Il a été conservateur et commissaire fréquent à la Biennale de Venise et à la Biennale de São Paulo et a co-organisé de nombreuses expositions nationales et internationales d’art moderne et contemporain. Il a été conseiller spécial sur les expositions pour le Conseil de l’Europe et a été décoré par les gouvernements français et allemand.


Danièle Yvergniaux. Directrice générale de l’École européenne supérieure d’art de Bretagne - Brest, Lorient, Quimper, Rennes depuis avril 2016, Danièle Yvergniaux était depuis novembre 2006 directrice du site de Quimper, et à ce titre, elle a participé à tout le processus de réforme structurelle et pédagogique engagé dans le cadre de la réforme de l’enseignement supérieur européen, suite aux accords de Bologne : transformation de l’organisme en établissement public de coopération culturelle à 4 sites, accréditation du DNSEP au grade de master, mise en place du LMD, introduction du mémoire de fin d’étude et de l’adossement à la recherche. Précédemment, Danièle Yvergniaux a travaillé dans le domaine de la création et de la diffusion de l’art contemporain après des études d’histoire de l’art à l’Université Rennes 2.


Un artiste une oeuvre
Bruno Peinado - « Radicale Buisonnance ». Installé à Douarnenez, il enseigne à l’école supérieure d’art de Quimper. Représenté en France par la galerie Loevenbruck (Paris), il montre régulièrement son travail à l’étranger (États-Unis, Italie, Espagne, Suisse et Autriche). Plusieurs Centres d’art et institutions lui ont consacré des expositions personnelles importantes : le Casino Luxembourg (2010), le FRAC des Pays de la Loire (2007), ainsi que le Palais de Tokyo (2004). Il a participé à de nombreuses expositions collectives notamment La Force de l’Art 02 au Grand Palais, Paris (2009), à la biennale d’art contemporain de Lyon (2007). Ses oeuvres sont présentes dans des collections publiques et privées : au Fonds National d’Art Contemporain (FRAC : Pays de la Loire, Basse Normandie, Corse, Nord Pas de Calais, Poitou-Charentes) mais aussi aux Musées de Jérusalem, Tours et au Luxembourg.