bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
médias

medias

voir, lire, écouter et comprendre

23 juin 2017
Chercheurs en ville #28
 

A l’occasion de la parution de l’ouvrage collectif « Dire la Bretagne », co-dirigé avec Nelly Blanchard, Chercheurs en ville reçoit Mannaïg Thomas, maître de conférences en littérature de langue bretonne à l’université de Bretagne occidentale. Dans cette émission présentée par Ronan Le Mouhaër, elle répond aux questions de Xavier Debontride et Christian Le Bart autour de la réflexion collective menée dans cet ouvrage sur la construction de l’image de la Bretagne. Elle nous explique comment à partir de productions artistiques et littéraires en breton, en français, en langage pictural, photographique, architectural ou musical, la Bretagne, plus qu'un décor ou un thème, devient une idée.


Pourquoi la Bretagne est-elle si présente dans les musées et les beaux-arts en général ? Pourquoi reconnaît-on immédiatement la Bretagne dans certains tableaux ? La littérature met-elle en valeur les mêmes facettes de cette image ? La littérature et les beaux-arts se nourrissent-ils mutuellement dans ce domaine ?


Cet ouvrage est issu du projet de recherche MSHB PRELIB intitulé Le point de vue périphérique - recherche en littérature de langue bretonne.


Notre invitée


Mannaig Thomas est maître de conférences à l’université de Bretagne occidentale (Brest). Elle effectue ses recherches au sein du Centre de recherche bretonne et celtique (CRBC). Elle travaille en particulier sur la littérature et la sociolittérature de langue bretonne tout comme Nelly Blanchard. Elles ont pensé cet ouvrage comme le troisième volet d’une réflexion sur le point de vue périphérique, exploré ailleurs dans Des littératures périphériques (PUR, 2014) et dans la base de données PRELIB sur les trajectoires sociales et littéraires des auteurs de langue bretonne.


 

 

infos

  • Émission diffusée le 23/06 sur Canal B