bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
médias

medias

voir, lire, écouter et comprendre

15 février 2019
Chercheurs en ville #41
 

Chercheurs en ville reçoit Hélène Machinal, professeur de littérature britannique du 19ème au 21ème siècle au laboratoire HCTI à Brest. Elle répond aux questions de Colette David et Christian Le Bart en lien avec l’une de ses dernières publications intitulée « Signatures du monstre ». Dans cette émission réalisée par Lucie Louâpre, Hélène Machinal revient sur cet ouvrage qu’elle a co-dirigé avec Jean-François Chassay et Myriam Marrache-Gouraud est paru aux Presses universitaires de Rennes en 2017.


Qu’est-ce qu’un monstre et qu’est-ce qui le désigne ? Comment le regard sur la figure du monstre a-t-il évolué au cours des siècles ? Est-il toujours « un être de douleur, de  souffrance » ?


Le monstre pose la question des limites et la question de la normalité : Est-ce un Autre ? Ou est-ce une personne qui me ressemble ? Quelles sont aujourd’hui les figures du monstre : le tueur en série, le pédophile, le terroriste, le dictateur, le mangeur de viande… ?


Le monstre est une figure familière de la littérature. Aujourd’hui, il occupe une place (centrale ?) dans les jeux vidéos et dans certaines séries TV. Pourquoi ?
Comment cette « mise en images » qui donne à voir le monstre ou le suggère revisite-t-elle la figure traditionnelle ?


Notre invitée


Hélène Machinal est professeure en langues et littératures anglaises et anglo-saxonnes à l’université de Bretagne
occidentale, (HCTI, EA 4249). Ses principaux thèmes de recherche sont centrés autour de :


  • Littérature générale et études culturelles XIXe et XXe siècles dans la littérature anglophone.
  • Roman policier, fantastique et science-fiction.
  • Interactions entre science et littérature au XIXe et au XXIe siècles, histoire des idées, perspectives épistémologiques, ontologiques et esthétiques.
  • Reprises et réécritures dans la littérature postmoderniste, figures mythiques et résurgence dans le cadre de période de crises épistémologiques.
  • Fiction spéculative, fantastique, SF et littérature post-cataclysmique à la fin du XXe siècle et au début du XXIe siècle.
  • Généricité, écriture du futur, post-humain et post-humanité dans l'imaginaire et la littérature contemporaine.

Parmi ses dernières publications, on peut également citer : Le Savant fou, PUR, 2013, PostHumain(s), PUR, 2014, Sherlock Holmes, un nouveau limier pour le XXIe siècle, PUR, 2016.


Pour en savoir plus


  • Signatures du monstre, Jean-François Chassay, Hélène Machinal et Myriam Marrache-Gouraud (dir.) Rennes, PUR, 2017 [23 €]
  • Post-humain et subjectivité numérique, Hélène Machinal, à paraître aux Presse Universitaires de Rennes.
  • Philippe K. Dick, auteur américain de romans, de nouvelles et d’essais de science-fiction.

 


Chaque mois « Chercheurs en ville » vous donne rendez-vous pour découvrir des thématiques d’actualité autour des questions et des débats de société. Leurs regards croisés au carrefour de la recherche universitaire et du journalisme permettront de découvrir et de comprendre les travaux de chercheurs bretons en sciences humaines et sociales.


Chercheurs en ville, est une émission de radio créée en partenariat par la Maison des Sciences de l’Homme en Bretagne et la radio Canal B. L’équipe est composée de Christian Le Bart, professeur de science politique et chargé de la médiation scientifique pour la MSHB, de Lucie Louâpre, journaliste à Canal B et réalisatrice de l’émission et de Colette David, ancienne journaliste à Ouest-France.


Diffusée sur la radio Canal B, elle est ensuite disponible en podcast sur le site de la MSHB, de Canal B et de l’Aire d’U.

 

À retrouver sur les sites partenaires

www.canalb.fr

L’Aire d’U

 

    infos

    • Émission diffusée le 15/02 à 13h sur Canal B