bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
médias

medias

voir, lire, écouter et comprendre

25 juin 2016
Chercheurs en ville #18
Gouvernance dans les institutions publiques et privées
 

Chercheurs en ville reçoit pour ce dernier numéro de la saison, l’économiste David Masclet. Chercheur au CNRS depuis 2003, il explique en quoi consiste l'économie expérimentale. Quel est l’intérêt de tester les comportements économiques en laboratoire ? En quoi cela peut-il nous éclairer sur les choix des acteurs sociaux ? Dans la première partie de l'émission, ils évoquent les fondements et l'histoire de cette discipline, mais également ses applications, par exemple concernant la question de la discrimination à l'embauche des femmes. Le débat porte enfin sur les usages sociaux de l'économie expérimentale dans une perspective d'aide à la décision publique.


Présenté par Ronan Le Mouhaër, journaliste à Canal B, David Masclet répond aux questions de Xavier Debontride, journaliste indépendant et de Christian Le Bart, politologue représentant la MSHB.


 


Notre invité


Titulaire d'une thèse en économie, David Masclet est directeur de recherche CNRS au centre de recherche en économie et management (CREM - UMR 6211 CNRS / Univ. Rennes 1). Spécialiste en économie expérimentale appliquée à l'économie du personnel et des ressources humaines, ses travaux portent également en économie publique sur les biens publics, la fraude fiscale et l'incidence de la fiscalité sur l'offre de travail. Il enseigne l'économie expérimentale, l'économie de l'information et l'économie du travail à la Faculté des Sciences Économiques de l'Université Rennes1. Professeur associé au laboratoire CIRANO de Montréal, il a obtenu la médaille de bronze du CNRS (2012) récompense pour ses travaux porteurs en économie comportementale. Il codirige le Labex-em (laboratoire d’expérimentation en économie et management), dédié aux jeux expérimentaux : une salle informatique équipée d’ordinateurs en réseau pour recréer un environnement contrôlé.

 

infos

  • Émission diffusée le 25/06 sur Canal B et le 27/06 sur la radio de l’université Bretagne Loire