bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
médias

medias

voir, lire, écouter et comprendre

20 février 2016
Chercheurs en ville #14
 

Chercheurs en ville reçoit en ce mois de février Nathalie Hervé-Fournereau juriste et directrice de recherche CNRS à l'Institut de l'Ouest Droit et Europe de l'université de Rennes 1. Spécialiste en droit de l'environnement et du développement durable, elle a publié avec sa collègue Marion Lemoine-Schonne, en amont de la COP 21, un article sur « Le droit à l'épreuve du changement climatique » dans l'ouvrage pluridisciplinaire « Quelles solutions face au changement climatique ? » paru aux CNRS Éditions, sous la direction de Bettina Laville, S. Thiebault et A. Euzen. Répondant aux questions de Xavier Debontride, Christian Le Bart et Ronan Le Mouhaer, Nathalie Hervé-Fournereau revient sur la question de la place du droit dans la défense de l'environnement.


Répondant aux questions de Xavier Debontride, Christian Le Bart et Ronan Le Mouhaer, Nathalie Hervé-Fournereau revient sur la question de la place du droit dans la défense de l'environnement. L’actualité de la COP 21 nous interroge : une régulation juridique des comportements est-elle possible ? Selon quelles modalités et en fonction de quelles échelles : droit international à l'échelle planétaire, droit européen, droit national ? Très impliquée tant au niveau national qu’international, Nathalie Hervé-Fournereau nous apporte son éclairage sur ces différentes questions. Soulignant également l’apport des recherches menées par l’ensemble de son équipe, elle attache une importance particulière à la dimension régionale et locale de la protection juridique de l'environnement. La place du juriste est ainsi interrogée, se retrouvant sans cesse confronté au double défi de l'interdisciplinarité et de l'expertise.


 


Notre invitée


Nathalie Hervé-Fournereau est Directrice de recherche CNRS à l’Institut de l’Ouest Droit et Europe [IODE – UMR 6262 CNRS / Université Rennes 1] où elle est responsable de l’axe transversal sur Environnement, changements globaux et ressources naturelles, (équipe associée à l’Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes). Membre du Centre d’excellence Jean Monnet, ses recherches portent sur le droit de l’environnement de l’Union européenne, en particulier, sur l’intégration des exigences environnementales dans les politiques de l’Union et sur la gouvernance environnementale. Investie dans des recherches interdisciplinaires, elle étudie les interactions entre le droit de l’environnement, la science et l’émergence de nouveaux concepts normatifs.


Très impliquée, tant au plan national qu’international, Nathalie Hervé-Fournereau a, notamment, coordonné le réseau thématique pluridisciplinaire (RTP) BIODISCEE « Biodiversité, droit et services écosystémiques » de l’Institut de l’écologie et de l’environnement du CNRS (2012-2015). Vice-Présidente de la Société française pour le Droit de l’environnement et membre de l’association européenne de juristes de l’environnement Avosetta, elle est, en outre, co-responsable du comité Recherche de l’Académie du Droit de l’Environnement de l’UICN (réseau mondial de plus 185 universités).


Elle a publié un ouvrage sur « L’entreprise et le droit communautaire de l’environnement » et dirigé un ouvrage collectif sur « Les approches volontaires et le droit de l’environnement ». Enfin, elle a codirigé un ouvrage collectif sur la régulation normative des nanotubes de carbone.


     

    infos

    • Émission diffusée le 20/02 sur Canal B et le 22/02 sur la radio de l’université Bretagne Loire