bandeau-fond-bulles-rouges.jpg
médias

medias

voir, lire, écouter et comprendre

08 juillet 2014
Sous la direction de Elaine Després et Hélène Machinal
Armorique, Amériques, Atlantique
 
PostHumains  Frontières, évolutions, hybridités Presses Universitaires de Rennes
2014
 

Depuis Foucault et son visage de sable, de nombreux philosophes et sociologues ont constaté une fragilisation de l’humain et son possible effacement dans un monde où la nature même du réel est remise en question. Au cours des dernières décennies, de nombreux textes sont venus complexifier la réflexion en la mettant en regard d’une posthumanité. Se repose alors la question de la définition de l’humain, qui semble désormais se penser par une absence, par ce qu’il n’est pas ou ne sera plus. Avec le soutien de l’UBO.


    Auteur(s) :

    Elaine Després est postdoctorante à l’université de Bretagne occidentale et étudie le posthumain à travers le prisme de la biologie évolutionniste. Elle a soutenu à Montréal une thèse de doctorat sur la figure littéraire post-1945 du savant fou, sous la direction de Jean-François Chassay. Elle a publié plusieurs articles sur la représentation fictionnelle de la science, notamment chez Wells, Maurice Renard, Margaret Atwood ou Brian Aldiss.

    Hélène Machinal est professeur à l’université de Bretagne occidentale et membre d’HCTI (EA 4249). Elle est spécialiste de littérature fantastique et du roman policier. Elle est l’auteur d’un ouvrage sur Arthur Conan Doyle (paru aux PU de Rennes en 2004). Elle s’est spécialisée dans la résurgence des figures mythiques dans la littérature et les arts contemporains et a dirigé un ouvrage intitulé Le Savant fou, (PUR, 2013). Elle est responsable de deux projets de recherche, un projet InterMSH « Les confins de l’humanité », et un projet international avec l’Afrique du Sud « Crime in Africa ».