bandeau-fond-bulles-bleues.jpg
les projets MSHB

projets de recherche

plus de 150 projets labellisés

Gouvernance

CANDITURC

La candidature Turquie à l'union européenne : la Turquie en réforme

Responsable scientifique

CRAPE
Université de Rennes 1
Pôle : Gouvernance
Disciplines : Droit public, Géographie, Sciences du commerces, Sciences politique, Sociologie politique, science politique
Partenaires régionaux : UMR 6262 IODE | UMR 6590 ESO | UMR 6051 CRAPE
Partenaires nationaux : Institut Français d’études Anatoliennes (IFEA)
Partenaires internationaux : Université OKAN
Type d'aide :
- Financier
Durée : 01-03-2009 / 31-03-2010

Après les sommets d’Helsinki (1999) et de Copenhague (2002) qui ont ouvert la voie à la candidature de la Turquie à l’entrée dans l’UE, le feu vert de la Commission européenne (rapport du 16 octobre 2004) a permis l’ouverture des négociations d’adhésion, en décembre 2004. Pour se conformer aux acquis communautaires spécifiques, la Turquie doit procéder à la transposition de normes et de pratiques européennes et pour ce, développer des « politiques institutionnelles » permettant la production, la transformation (voire le dépérissement) d’institutions publiques ou privées.

On s’intéressera plus particulièrement dans ce projet à la réforme administrative dans les domaines de la régionalisation et des relations entre partenaires sociaux : les réformes envisagées ici visent à promouvoir denouveaux acteurs dans le champ de l’action publique de même qu’une transformation des relations entre acteurs sociaux et acteurs politiques. En outre, dans ces deux domaines, des réformes ont d’ores et déjà été mises en œuvre, donnant naissance à de nouvelles institutions : d’une part des « Agences de développement », dont les objectifs rejoignent les prescriptions européennes, d’autre part un « Comité Économique et Social turc » créé pour permettre aux acteurs sociaux de participer aux débats politiques et aux décisions politiques.

La recherche s’organisera autour de trois objectifs :

1/ Quels sont les types d’outils à la disposition de l’UE et leur spécificité dans la relation qui se structure entre l’UE et les pays candidats?

2/ Comment se croisent (ou non) des agendas de réformes et ainsi mieux spécifier le rôle de la variable européenne ?

3/ Les effets des réformes sur l’action publique et le jeu politique, national et local. Pour cela, on se focalisera sur les acteurs et sur la manière dont ils s’approprient les normes européennes (pour les mettre à profit ou pour les délégitimer).

Ces trois objectifs permettront de comprendre plus finement comment se recomposent localement, nationalement (mais aussi internationalement) l’action publique et le jeu politique d’une société en prise à des réformes dans un cadre européen normatif.

La Turquie : un pays sous tension ! avec C. Visier & JF Polo
Chercheurs en ville #22