bandeau-fond-bulles-bleues.jpg
les projets MSHB

projets de recherche

plus de 150 projets labellisés

Arts et Création

DOPONUM

Art documentaire et politique à l'ère du numérique : pratiques, esthétiques, diffusion

Responsable scientifique

Arts : Pratiques et Poétiques (APP)
Université Rennes 2
Pôle : Arts et Création
Disciplines : Anglais et cinéma, Arts plastiques, Cinéma, Esthétique et philosophie de l’art, Etudes arabes, Langues et Cultures Hispaniques, Sciences politiques, Théâtre
Partenaires régionaux : EA 3208 APP | EA 4327 ERIMIT | EA 7472 PTAC | EA 4249 HCTI | UMR 6051 ARENES
Partenaires nationaux : Institut ACTE – UMR CNRS 8218 | EA 2302 : Esthétique, Sciences et Technologies du Cinéma et de l’Audiovisuel (ESTCA) | LESA, EA 3274 - Laboratoire d’études en sciences des arts – Université Aix-Marseille
Type d'aide :
- Logistique (Visioconférences envisagées pour le séminaire et les journées d'étude)
- Ingénierie (Veille aux appels à projets nationaux et internationaux en lien avec le projet)
- Communication (Communication autour du séminaire, des journées d'étude et des projections-rencontres)
- Financier
Durée : 01-09-2018 / 31-08-2020
Avec l’avènement du numérique au 21ème siècle, l’art documentaire a subi de profondes modifications. Il est désormais omniprésent dans les lieux les plus divers de la création artistique, décliné sur le web, dans les musées et les galeries ou encore dans les arts de la scène. Le projet DOPONUM voudrait mesurer la portée politique de ces changements – en prenant en considération aussi bien les pratiques que les techniques utilisées, les processus de création que les oeuvres qui en résultent, leur circulation que leur impact –, questionner les liens entre cette prolifération et une ambition artistique qui renouvelle les rapports entre arts et politique. Trois axes seront privilégiés : un premier relatif aux nouvelles pratiques impliquées par les techniques numériques, le second sur les conséquences esthétiques induites par l’utilisation de technologies légères et mobiles, le troisième sur la diffusion et la réception des oeuvres concernées et visant à estimer leur impact dans l’éveil des consciences politiques. En regroupant chercheurs confirmés mais aussi doctorants venus du cinéma et de l’audiovisuel, des arts de la scène, des arts visuels mais aussi des sciences humaines, des sciences politiques ou des cultures étrangères, le projet DOPONUM voudrait tisser des liens étroits entre plusieurs disciplines pour évaluer l’impact des technologies numériques sur les représentations documentaires du monde contemporain qui incarnent un véritable contre-pouvoir aux médias traditionnels.