bandeau-fond-bulles-bleues.jpg
les projets MSHB

projets de recherche

plus de 150 projets labellisés

Société numérique

DOSECOLIT

Données spatiales des écosystèmes
et aménagement des territoires littoraux

Responsable scientifique

ESO
Université Rennes 2
Pôle : Société numérique
Disciplines : Aménagement, Géographie
Partenaires régionaux : EA 2219 Géoarchitecture | UMR 6554 LETG | UMR 6590 ESO
Partenaires nationaux : UMR 5319 PASSAGES
Type d'aide :
- Logistique (Salle de réunions et amphithéâtre de la MSHB)
- Ingénierie (Accompagnement dans le montage de réponses d’appels à projets nationaux)
- Ressources numériques (Accompagnement dans l’intégration de données spatiales au sein de la TGIR Huma-Num)
- Financier
Durée : 01-09-2017 / 31-08-2019

Poussé par une législation axée sur le partage et la normalisation (INSPIRE, loi NOTRe), le mouvement d'ouverture des données vient aujourd’hui décloisonner les bases de données territoriales. Toutefois, malgré les différents outils institutionnels de partage et de référencement et l’obligation de mise à disposition, une grande partie des données spatiales environnementales restent encore cloisonnées au sein des organisations. En matière de partage de données, il n’existe pas de solutions miracles mais la mobilisation et l’accompagnement des acteurs constituent plus que jamais des leviers efficients dans les démarches de mise à disposition des
données.

À l’intersection de la géomatique, de l'aménagement et de l’écologie, le programme de recherche DOSECOLIT vient re-questionner les pratiques des acteurs des écosystèmes littoraux par le prisme des usages et de la mise en circulation des données spatiales. En posant un regard socio-technique sur les nouveaux cycles de vie de ces données, le projet participe à une meilleure compréhension des formes actuelles de gouvernance informationnelle de l’environnement. Au coeur des thématiques du pôle Société et numérique de la MSHB, le projet a comme objectif de développer et de structurer une réflexion sur les usages des données spatiales environnementales à l’heure de l’open data par la constitution d’un réseau national de chercheurs et de praticiens en vue de préparations de réponses à des appels à projets.