bandeau-fond-bulles-bleues.jpg
les projets MSHB

projets de recherche

plus de 150 projets labellisés

Gouvernance

EnTraiDe

De la commission européenne au « plombier polonais ». Une analyse multiniveau de l’encadrement du travail détaché.

Responsable scientifique

LabLex
Université de Bretagne Occidentale
Pôle : Gouvernance
Disciplines : Droit, Droit social, Droit international, Science politique, Sciences économiques, Sociologie
Partenaires régionaux : EA 7480 Lab-LEX | EA 2652 LEGO | EA 7481 LiRIS
Partenaires internationaux : Migrations, Espaces, Travail, Institutions, Citoyenneté, Epistémologie, Santé (METICES) | Centre of Migration Research
Partenaires nationaux : Sociétés Acteurs Gouvernement en Europe (SAGE) | Centre Européen de Sociologie et de Science Politique | Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris (CRESPPA)
Type d'aide :
- Logistique (Salle de réunions et de visioconférence sur réservation, titres de transport)
- Ingénierie (Aide au montage de projets régionaux, nationaux et internationaux)
- Communication (Aide à l’organisation de manifestations scientifiques dans le cadre du projet labellisé, diffusion et valorisation)
- Ressources numériques (Stockage de bases de données qualitatives et quantitatives)
- Financier
Durée : 01-01-2018 / 31-01-2019
Mots clés disciplinaires :
Mots clés thématiques :
Le projet EnTraiDe porte sur un phénomène de grande ampleur, au cœur des débats publics les plus actuels sur une Union européenne (UE) en « crise » : le détachement de travailleurs, auquel le recours des entreprises s’intensifie depuis les élargissements à l'Est. L’essor de cette application des libertés de circulation et de prestation de services s’accompagne d’un renforcement des normes communautaires et des politiques de contrôle dans les pays "importateurs" de travailleurs détachés comme la Belgique et la France, en dépit d’oppositions des gouvernements de pays "exportateurs" comme la Pologne. Ces politiques d’encadrement apparaissent comme un révélateur combiné des transformations de l'UE, de l’État social et de la régulation des marchés du travail. Le projet adopte un dispositif d’enquête transversale, des institutions communautaires aux travailleurs détachés, en passant par l’inspection du travail. Il présente 3 grands objectifs : 1. étudier la genèse et l'évolution des normes communautaires d’encadrement du travail détaché. 2. comparer les politiques nationales de contrôle et leurs déclinaisons locales. 3. Analyser leur perception ordinaire et leurs effets sur le quotidien des travailleurs détachés et de leurs employeurs de différents secteurs. Le projet mobilise un groupe de recherche pluridisciplinaire (économie, droit, science politique, sociologie), interinstitutionnel régional (Rennes 2, UBO, UBS), national (Paris, Strasbourg) et international (Belgique, Pologne).