bandeau-fond-bulles-bleues.jpg
les projets MSHB

projets de recherche

plus de 150 projets labellisés

Armorique, Amériques, Atlantique

FERMCAP

Fermeture des captages d'eau potable et durabilité socio-territoriale. Analyse dans l'Ouest de la France

Responsable scientifique

Elisabeth MICHEL GUILLOU
EA 1285 CRPCC
Université de Bretagne Occidentale
Pôle : Armorique, Amériques, Atlantique
Disciplines : Economie, Génie sanitaire, Géographie, Hydrochimie, Psychologie sociale et environnementale, Sciences politique
Partenaires régionaux : UMR 6590 ESO | UMR 6051 CRAPE
Type d'aide :
- Financier
Durée : 01-01-2010 / 30-06-2011

Le projet s’intéresse à la durabilité de la gestion de l’eau dans le cadre des captages d’eau brute destinée à la consommation humaine. A partir d’une analyse approfondie de quelques sites, il vise à mettre en place une méthodologie reproductible permettant l’analyse des enjeux socio-territoriaux liés à la fermeture d’un captage d'eau. Ce projet à la fois interdisciplinaire (géographie, psychologie sociale et environnementale, sciences politiques, économie et hydrochimie) et  inter-institutionnel (Université de Bretagne Occidentale, Université de Haute Bretagne – Rennes 1 et 2), alliant des organismes du tiers-secteur scientifique (Association Eau & Rivières de Bretagne, réseau ECOFLUX) et des administrations (DDASS), vise à définir la dimension territoriale et sociale liée à l’utilisation et la gestion de l’eau potable, en prenant  en  compte  la  dimension  temporelle  qui met en parallèle le temps long de transformation des systèmes environnementaux et le temps court  des  besoins des systèmes socio-économiques. A partir d’épisodes de crises et de sites « sensibles », il s’agira de comprendre comment les territoires réagissent, à quels rythmes, selon quelles impulsions et dans quels sens, dans le cadre d'une analyse de  la  relation homme-environnement. Méthodologiquement, le projet, dont  le déroulement est envisagé en deux étapes, vise une analyse de ces questions sur l'ensemble du territoire breton. Des enquêtes seront ainsi menées de manière approfondie auprès des acteurs en prise avec la gestion de la ressource en eau sur un nombre limité de sites, dans le Finistère et  les Côtes d’Armor (Etape 1) puis dans l’Ille-et-Vilaine et le Morbihan (Etape 2).