bandeau-fond-bulles-bleues.jpg
les projets MSHB

projets de recherche

plus de 150 projets labellisés

Gouvernance

MODEL'EAU

Les mots de l'eau

Responsable scientifique

Emmanuelle RENAUD HELLIER
UMR 6590 ESO
Université Rennes 2
Pôle : Gouvernance
Disciplines : Droit, Géographie, Psychologie, Sciences Politiques
Partenaires régionaux : EA 1285 LP3C | UMR 6051 CRAPE
Type d'aide :
- Communication (LABEL MSHB)
Durée : 01-06-2008 / 31-12-2009
Mots clés thématiques :

L’objet principal du projet est le développement d’un glossaire en ligne consacré à la terminologie de l’eau, dans ses rapports avec les territoires. Déjà existant sur un support MSH (Dijon) et réalisé dans le cadre d’un contrat de recherche, ce glossaire mérite d’être prolongé et ouvert à la consultation et à l’échange à un plus grand nombre de personnes, chercheurs bien entendu, mais aussi partenaires du monde professionnel, institutionnel et associatif.

Il s’agit d’un outil pluridisciplinaire de réflexion et de définition, sous format numérique (site internet), constitué sur la base de concepts identifiés au cours d’études réalisées dans le cadre d’un contrat de recherche cofinancé par l’INRA et le conseil régional de Bourgogne en 2003-2005. Il comprend trois entrées thématiques - « usages » « ressource » et « gouvernance » - composées de plusieurs termes, et, pour le moment quatre entrées disciplinaires : géographie, économie, droit, hydrologie. La recherche peut aussi se faire par un index des termes.

Le projet proposé vise à se saisir de cet outil d’échanges et de diffusion scientifique, déjà structuré, et à le faire vivre, à l’enrichir par des contributions supplémentaires. Il s’agit d’un projet de recherche en tant que tel car il faut établir des objectifs en terme de contenus et de public visé et animer une équipe de chercheurs de plusieurs disciplines et institutions de rattachement. Il s’agit sur court terme, de réactualiser et de compléter le glossaire dans les disciplines déjà représentées, d’ajouter des entrées disciplinaires dans le domaine des sciences sociales (anthropologie, sociologie, sciences politiques, psychologie…), et sur moyen terme, de faire connaître le glossaire aux acteurs publics de la gestion de l’eau et de réaliser des versions anglaise et /ou espagnole.