bandeau-fond-bulles-bleues.jpg
les projets MSHB

projets de recherche

plus de 150 projets labellisés

Hors - pôles

MONADE

Méthodes et outils Numériques pour la recherche en Arts, Design et Esthétique

Responsable scientifique

Nicolas Thély
EA 3208 APP
Université Rennes 2
Pôle : Hors - pôles
Disciplines : Design, Esthétique, Histoire de l’art contemporain, Histoire de l’art, Art contemporain, Informatique, Philosophie de l'art, Science de l’Information
Partenaires régionaux : EA 3874 LIDILE | EA 3208 APP | EA 1279 HCA | UMR 6074 LinkMedia - IRISA
Type d'aide :
- Logistique
- Ingénierie
- Communication
- Financier
Durée : 01-01-2015 / 01-06-2016
Mots clés thématiques :

MONADE est l'acronyme de Méthodes et Outils Numériques de la recherche en Arts, Design et Esthétique. Ce projet réunit des chercheurs en philosophie de l'art, en histoire de l'art, en informatique, en traitement automatique des langues (TAL) et en design, c'est-à-dire des chercheurs appartenant à trois communautés scientifiques a priori très différentes mais qui défendent la nécessité d'un travail interdisciplinaire basé sur la réciprocité des apports (Lebardé, 2014). C'est un projet de recherche qui a pour objet l'étude de l'activité de la critique d'art en portant une attention particulière aux traces écrites (tapuscrits, articles, essais, etc.). Les fonds du GIS-ACA constituent le terrain d'étude. Ils donnent accès à plus de 70 fonds d’archives, à près de 300 fonds d’écrits qui sont la photographie exacte de la critique de l’art contemporain ainsi qu’à une importante bibliothèque spécialisée qui vient en appui des fonds pour enrichir les problématiques de recherche.

La problématique générale est la suivante : comment offrir un accès intelligent aux fonds d'archives de critiques existants du GIS-ACA ? Comment concevoir avec les chercheurs en histoire et en philosophie de l'art de nouveaux modes d'accès à l'information ? Pour répondre à cette problématique en 18 mois, le corpus étudié dans le cadre du projet est volontairement ciblé afin de donner jour par la suite à des outils et des méthodologies à vocation plus générique. Dans ce contexte, les écrits du critique d'art Nicolas Bourriaud apparaissent comme le corpus le plus pertinent pour la mise en place de ce projet interdisciplinaire. 

Pour les historiens et les philosophes de l’art, il est important de comprendre la logique de ce discours, de distinguer ses filiations, ses reprises conceptuelles et d’identifier comment à travers plusieurs publications successives, cette vision de l'art s’est installée dans le champ de l'art contemporain français et international. De fait, le projet MONADE doit contribuer, pour les historiens et les philosophes de l’art, à une meilleure appréhension des critères et caractéristiques quant à l'évolution de l'écriture critique elle-même (son champ lexical etc.), sa diffusion et sa circulation.

Pour les chercheurs en TAL, les textes de Nicolas Bourriaud présentent plusieurs caractéristiques qui les distinguent des textes habituellement traités : la première caractéristique est liée à la diversité des formats d’expression des documents (chroniques, articles, entretiens, etc.). La structuration des textes s’avère également très différente : la référence quasi systématique à d’autres arts (e.g. filmographiques) pour décrire une œuvre, une exposition ou la présence de nombreuses métaphores complexifient particulièrement l’analyse sémantique des documents (i.e. la capacité des systèmes à détecter de quoi ou de qui parle le texte.)