bandeau-fond-bulles-bleues.jpg
les projets MSHB

projets de recherche

plus de 150 projets labellisés

Hors - pôles

OCULUS

Photographie et archéologie dans les cités du Vésuve au XIXème siècle

Responsable scientifique

Delphine Acolat
EA 1161 CFV Brest
Université de Bretagne Occidentale
Pôle : Hors - pôles
Disciplines : Archéologie, Histoire antique, Histoire de l’art, Art contemporain, Histoire romaine et histoire de l'art antique, Histoire romaine et histoire de l‘art antique
Partenaires régionaux : EA 1161 CFV Brest | EA 4451 CRBC
Partenaires nationaux : EA 4284 - TRAME | USR 3155 IRAA | UMR 8546 AOROC
Type d'aide :
- Ingénierie (Mise en réseau, appel à projet ANR, montage d’un projet avec l’Italie)
- Communication (Aide à organisation de colloques et journées d’études, montage d’expositions)
- Ressources numériques (Aide à la mise en place d’une base de données iconographiques, statistiques avec analyse des données)
- Financier
Durée : 01-07-2014 / 01-06-2016
Mots clés disciplinaires :
Mots clés thématiques :

Quel témoignage, quelle vérité, quelle lecture de la cité antique et de l'art  antique, quel regard sur l'histoire à travers les photographies du XIX e siècle ?

Ce projet a pour but d’étudier la photographie d’archéologie au travers de l’exemple de Pompéi et Herculanum. Il s’agirait d’une part de créer une base de données inédite rassemblant les vues photographiques de la ville antique  et  d’autre  part  d’étudier  les  différents  usages  de  cette  image,  qu’ils  soient  esthétiques  ou scientifiques.

Quatre volets seront mis à l’étude sur une période couvrant la deuxième moitié du XIXe siècle. Ils correspondent à la mise en place des pratiques et des imaginaires photographiques et concernent :

  • Les archives personnelles des archéologues;
  • Les productions des grandes maisons d’éditions photographiques;
  • Les créations des voyageurs et des photographes amateurs;
  • Les fonds des musées archéologiques des universités.

Si les albums réalisés en Egypte ou en Orient dans les premières décennies de l'art photographique ont été assez largement examinés ces dernières années, ce n'est pas du tout le cas pour les sites de la région du Vésuve. Le projet a donc un caractère totalement innovant, tourné vers l’analyse des pratiques en archéologie, la connaissance historique, mais aussi la conservation d’un patrimoine largement altéré ces dernières années. L'étude d'un corpus consacré à ce sujet sera l'occasion de mettre en série différentes productions faisant apparaître la diversité des approches et des usages, en posant la question essentielle du côté novateur de la photographie par rapport au dessin et peinture préexistants et son rapport avec les carnets de voyage et rapports de fouilles.