bandeau-fond-bulles-bleues.jpg
les projets MSHB

projets de recherche

plus de 150 projets labellisés

Santé et société

PRES-ANTS

Présentéisme des soignants

Responsables scientifiques

LEGO
Université de Bretagne Sud
LABERS
Université de Bretagne Occidentale
Pôle : Santé et société
Disciplines : Economie, Sciences de gestion, droit privé , psychologie de la santé, sociologie
Partenaires régionaux : EA 3149 LABERS | EA 2652 LEGO | UMR 6211 CREM | EA 7480 Lab-LEX
Partenaires nationaux : DRM-UMR CNRS 7088.
Partenaires internationaux : Chaire en gestion de la santé et de la sécurité du travail (CGSST). | HUG - Hopitaux Universitaires de Genève
Type d'aide :
- Financier
Durée : 01-01-2018 / 31-12-2019
Les recherches qui seront menées dans le cadre du projet PRES-ANTS contribuent à mieux comprendre le phénomène de présentéisme : être présent à son travail bien que malade. Elles visent spécifiquement les professionnels de santé et s’intéressent au vécu émotionnel ainsi qu’aux relations entre les collectifs de travail et les managers. L’exploitation de la base de données de l’enquête conditions de travail de 2013 nous apportera des données de cadrage du phénomène dans le secteur de la santé. Les études empiriques vont tenter d’évaluer l’importance des différents facteurs explicatifs du présentéisme en rapport avec les collectifs de travail et de lever le voile sur le vécu émotionnel du présentéisme. Notre démarche empirique sera mixte. L’étude qualitative consistera à étudier le présentéisme en réalisant plusieurs monographies avec des entretiens auprès des personnels. Elle vise notamment à approfondir toute la dynamique entre les collectifs et les managers qui peuvent influencer le présentéisme. Ces aspects et dynamiques n’ont pas été explorés dans les études précédentes sur le présentéisme. En outre des entretiens de groupes seront conduits auprès de formateurs et des entretiens individuels auprès de soignants en formation. Une première étude quantitative donnera lieu à la passation d’un questionnaire auprès de soignants en formation ; une seconde étude consistera à diffuser un questionnaire à travers les réseaux sociaux à destination des soignants.