bandeau-fond-bulles-bleues.jpg
les projets MSHB

projets de recherche

plus de 150 projets labellisés

Armorique, Amériques, Atlantique

PROTELIM

La construction et la protection des environnements littoraux & maritimes

Responsable scientifique

Gérard LE BOUEDEC
UMR 6258 CERHIO
Université de Bretagne Sud
Pôle : Armorique, Amériques, Atlantique
Disciplines : Biologie marine, Droit, Ethnologie, Géographie, Géologie marine, Histoire Moderne, Histoire de l'art, Histoire du Droit, Histoire moderne, Histoire moderne/NTIC, Sciences de gestion, Sciences de l'environnement, Sciences du langage, Urbanisme, Valorisation, Économie
Partenaires internationaux : CITCEM
Partenaires régionaux : EA 4251 IREA | UMR M101 AMURE | MSHB | EA 2219 Géoarchitecture | GÉOMER
Type d'aide :
- Financier
Durée : 01-07-2008 / 31-12-2009

Les deux rapports du C.E.S.R. sur la politique portuaire (2006) et la politique maritime (2007), de même que le « Projet de charte des espaces côtiers bretons, pour une gestion intégrée de la zone côtière bretonne » démontrent les préoccupations des élus et des milieux professionnels sur les zones littorales en tant qu’espaces stratégiques majeures. Il s’agit de replacer les usagers du littoral au cœur de notre projet scientifique. Ainsi,  le conflit d’usages, ou plus globalement la problématique de l’incompatibilité, s’inscrit comme une problématique centrale récurrente sur le temps long, de la seconde moitié du XVIIe à nos jours, de la construction sociale des territoires littoraux. Les sciences humaines et sociales ont quelques arguments à faire valoir : Ainsi, ce programme de recherche porte principalement sur la façade maritime du Ponant avec une ouverture comparative sur la Méditerranée du XVIIe siècle à nos jours. Il doit permettre d’étudier sur la longue durée les problèmes de définition, de construction, de protection et de gestion des environnements littoraux. Il s’agit notamment d’appréhender la complexité des usages de l’estran, les politiques de protection mises en œuvre, la nature des conflits et de leur traitement par les pouvoirs dominants.

Ce projet est à l’origine une initiative des historiens de l’UMR 6258 de l’Université de Bretagne Sud, qui sont aussi à la direction d’un Groupement d’intérêt scientifique d’Histoire maritime (réseau de 23 établissements français). La finalité affirmée de ce dossier est de pouvoir présenter un projet « blanc » devant l’ANR pour la session 2010.